Herbots articles

LES FRERES HERBOTS… PRET POUR L’AVENIR !

Halle-Booienhoven: Ça ne vous aura peut-être pas immédiatement frappé, mais lorsque nous avons obtenu le superbe livre d’élevage des frères Herbots notre attention était tirée par l’aperçu des participations Olympiade de cette colonie du Brabant flamand. Depuis l’Olympiade à Utrecht (1995) jusqu’à l’Olympiade récent à Bruxelles la famille Herbots a envoyé pas moins que 12 pigeons (uniquement des places top 3) ! Pour éviter tout malentendu…ces cracks Olympiade ont tous volé à Halle-Booienhoven ! Nous ne parlons pas de pigeons Olympiade qui ont été acheté.

Voici la liste plus qu’impressionnant des participations Olympiade :

Utrecht 1995 Cat. Allround “Olympus” 2053422-93
Bazel 1997 Cat. Allround “Boemerang” 1051557-92
Bazel 1997 Cat. ½ Fond “Den 155” 6371155-91
Blackpool 1999 Cat. Allround “Lucky Number” 2087113-97
Afrique du Sud 2001 Cat. Allround “Number 1” 5090216-98
Porto 2005 Cat. ½ Fond “Filip” 2101107-03
Oostende 2007 Cat. Allround “Champion B.P.” 2107204-00
Oostende 2007 Cat. Allround “Olympia” 2267115-05
Nitra 2013 Cat. H. “Els” 2192630-10
Budapest 2015 Cat. B. + C + H. “Yva” 2177058-12
Budapest 2015 Cat. Allround “Yvonne” 2186136-11
Brussel 2017 Cat. Allround “Olympic Boss” 2313054-14

LES PIGEONS OLYMPIADE … ILS ONT CHACUN LEUR PROPRE HISTOIRE

Filip…une première question pour vous. D’où vient votre préférence pour des pigeons Olympiade ?

C’est très facile à expliquer…un as pigeon national est un pigeon superbe… obtenir des excellents résultats pendant 1 an est toujours de la classe pure…mais un pigeon Olympiade doit fournir des résultats supérieurs pendant 2 saisons et ceci n’est bien sûr pas possible pour chaque pigeon.

A mon humble avis des pigeons Olympiade sont des as pigeons qui ont encore une fois été “triés”. Les vrais cracks parmi les cracks…bien qu’il faut aussi un peu de chance car les résultats doivent être obtenus dans les bonnes années. Prenons comme exemple notre mâle de base actuel “Yvan”….il est devenu 4 As pigeon national RFCB grand ½ Fond 2008 et 1 As pigeon national RCFB ½ Fond 2009… toutefois ceci n’étaient pas les saisons qui étaient valables pour l’Olympiade, donc “Yvan” n’a jamais été pigeon Olympiade !

Lorsqu’on a guidé comme colombophile autant de pigeons Olympiade tout au long de leur carrière de voyageur, il doit bien y avoir quelque chose auquel on peut reconnaitre un pigeon Olympiade ?

Oui…il faut que j’y réfléchis…quelque chose de commun…ma réponse sera peut-être saisie un peu décevant mais je ne peux que répondre que chaque pigeon Olympiade a sa propre histoire et que ce ne sont jamais des pigeons pas bien en main. Nous avons, comme courtier de pigeons, déjà vu beaucoup de pigeons Olympiade et ils ont été de tous poids et mesures. S’il devait y avoir un “dénominateur commun” là-dedans, la colombophilie serait finie d’un jour à l’autre car uniquement les colombophiles fortunés pourraient acheter les cracks.

Vous dites…chaque pigeon Olympiade a sa propre histoire…qu’est-ce que ça veut dire exactement ?

Et bien…prenons comme exemple notre pigeon Olympiade Bruxelles catégorie Allround “Olympic Boss” (B14-2313054). Il a bien presté comme pigeonneau mais pas particulièrement fort. On a le plus parlé de lui lorsqu’il est resté derrière lors de ce vol Guéret de 2014 qui s’est très mal passé. Les pigeons ont été lâchés qu’à 10h30 et ceci avec un fort vent de tête et un temps couvert. Le vol n’a pas pu être clôturé dans aucun local…qui dit assez ! “Olympic Boss” a été enregistré quelques jours plus tard à 3km de son pigeonnier. Il a été pris par un fermier de porcs…il était complètement épuisé et amaigri. Mais il a eu une autre chance et il a récupéré exceptionnellement vite ce qui est toujours bon signe. “Olympic Boss” a passé la mue de façon parfait et il a eu une 2ème chance comme yearling. Il n’a pas déçu et deux ans après nous pouvons également noter en plus d’une liste d’honneur impressionnante également une nomination Olympiade sur son palmarès.

Tout comme chez beaucoup d’excellents résultats “Olympic Boss” a toujours été hyper motivé lors qu’il a été mis dans le panier avant un vol. Vous savez que nous jouons le système chaos veuvage total. “Olympic Boss” avait deux femelles…une dans son bac et une 2ème avec laquelle il faisait des câlins dans une boite en carton inverse dans le couloir du pigeonnier. Il ne savait pas où aller comme premier…lorsqu’il était chez sa femelle dans son bac, il voyait qu’un autre mâle entrait dans sa boîte en carton dans le couloir et alors il le chassait naturellement immédiatement. Une superbe motivation avec des excellents résultats comme conséquence. Mais nous avons également commis l’erreur de toujours mettre ses deux femelles dans le panier avant un concours et lorsqu’une de ces femelles est restée derrière lors d’un vol, la motivation de “Olympic Boss” a eu un coup sérieux. Heureusement il avait déjà obtenu les résultats nécessaires pour sa nomination Olympiade.

ELEVER AVEC DES FEMELLES LESBIENNES

Et vous êtes là alors…avec un crack olympique dans un box d’élevage…comment procédez-vous pour y élever de nouveau des bons pigeons ?

On doit avouer honnêtement que pour nous c’est également un jeu avec les loi d’hérédité de mère nature…élever beaucoup et faire une sélection sévère est et restera le chemin plus vite pour obtenir du succès…nous en sommes convaincu 100 % qu’on a beaucoup plus de chance pour élever de bons pigeons lorsqu’on commence avec des excellents pigeons à la base…”on ne fait pas d’un âne un cheval de course” disait le fermier…et il a bien raison. Voilà pourquoi la sélection des femelles – avec qui le vainqueur Olympiade est accouplé – est très importante. On ne peut pas se lancer à la légère ici…non…comme colombophile il faut libérer le temps pour fixer le choix. Les femelles vont en général toujours être sélectionnées d’une ligne particulière. Nous croyons fort dans la ligne d’élevage de notre “Yvan” (qui retourne chez “Bikes” de Vandenabeele) – la ligne de “Nationaal I” (Schellens) et l’ancienne base de notre 2ème pigeon Olympiade duif “155” (Grondelaers x Soontjens). Les dernières années les pigeons Heremans-Ceusters prennent aussi plus d’importance sur notre pigeonnier d’élevage. Donc lors de la sélection des femelles d’élevage nous allons faire en sorte que leur pédigrée est pimenté avec une de ses lignes d’élevage.

Donc le mâle Olympiade reçoit le cachet de “étalon” tatoué pour le reste de sa vie ?

Non…il ne faut pas le dire comme ça non plus…écoutez…nous avons toujours deux mâles prêts avec lesquels nous suivons “la méthode d’étalon”. Un moment ce sont par exemple “Big Boss” et “Yvan” , mais quelques semaines plus tard ça peuvent être “Olympic Boss” et “New Belgian Pride “ … quand les mâles ne sont pas utilisés comme étalon, ils sont dans leur box d’élevage avec une femelle et ils peuvent élever un couple de jeunes sur un cycle normal.

Qu’est-ce qu’on a besoin pour bien terminer notre “méthode étalon”. Premièrement 2 mâles (d’élevage) supérieurs…deuxièmement 24 femelles lesbiennes (le meilleur est de choisir des femelles de 2 et 3 ans) qui viennent des lignes d’élevage repris ci-dessus et ensuite plusieurs couples nourrices.

Les femelles sont très bien préparées pour être accouplés entres elles et comme nous travaillons avec des femelles de 2 et 3 ans, elles s’accouplent relativement vite entre elles. Après quelques jours qu’elles étaient bien accouplé, elles sont mis en main chaque jour et lorsqu’elles commencent à s’ouvrir, elles passent une par une chez un des “étalons” qui peut ensuite faire son travail. Les 24 femelles sont ainsi mises chaque jour chez les mâles. Une fois les femelles ont pondu, 1 couple d’œufs reste chez eux et l’autre couple d’oeufs est mis chez un couple nourrice. Ainsi nous pouvons avoir très vite beaucoup de jeunes de certains mâles avec différents femelles. Afin d’être entièrement sûre, nous faisons une analyse ADN de chaque jeune.

ELEVER DES PIGEONS OLYMPIADE…PAS DE GARANTIE MAIS QUANDMEME PLUS DE CHANCE POUR REUSSIR

Elever des pigeons Olympiade … je suppose que tout ce qui reluit n’est pas or ?

En effet on ne doit pas se faire croire…pas chaque jeune né d’un pigeon Olympiade peut être un crack mais – et nous en sommes tous plus que convaincus – la chance de réussite est quandmême beaucoup plus grande. Nous avons élevés des excellents pigeons de presque tous nos pigeons Olympiade. Si pas dans la 1ère génération on a toujours connu du succès dans la 2ème et même la 3ème génération. Quelques exemples pour prouver notre théorie :

“Den 155” (B91-6371155 – pigeon Olympiade Bazel ’97) est devenu père avec e.a. “Number 1” (B98-5090216 – pigeon Olympiade Afrique du Sud 2001et 1ier As pigeon National RFCB ½ Fond 1999)

“Number 1” (B98-5090216 – pigeon Olympiade Afrique du Sud 2001) est devenu grand-père du “Champion B.P.” (B04-2107204 – pigeon Olympiade Ostende 2007). “Number 1” est également grand-père d’e.a. “Royal Prins” (B10-2192064 – a gagné 4 x Top-100 national)

“Multi 155” (B08-2169207 – 4ème pigeon Olympiade 2011) est un double arrière-petit-fils de “Den 155” et un arrière-petit-fils de “Number 1”.

“Filip” (B03-2101107 – pigeon Olympiade Porto) est devenu père de plusieurs voyageurs 1ier prix mais également chez le champion allemand Karsten-Ploog une fille de “Filip” a obtenu de superbes résultats avec 1ier contre 7.456p. – 1ier contre 2.318p. – 1ier contre 914p., ceci tous sans doublements.

“Lucky Number” (B97-2087113 – pigeon Olympiade Blackpool) est devenu père d’e.a. 4ème as pigeon provincial RFCB .

“Els” (B10-2192630 – pigeon Olympiade Nitra) est également mère des vainqueurs 1ier prix

“Big Boss” (DV01274-10-272 – pigeon Olympiade Nitra) est père de “Olympic Boss” (B14-2313054 – pigeon Olympiade Bruxelles) …

Je sais que “Yvan” (B07-2103401) n’a pas de nomination Olympiade… mais s’il aurait obtenu ses résultats pendant les “bonnes années” il aurait quand même eu beaucoup de chance pour être pigeon Olympiade…et bien “Yvan” a déjà élevé de nombreux superbes pigeons tant chez nous que chez beaucoup d’autres colombophiles. Il est père d’e.a. “Yvonne” (B11-2186136)…pigeon Olympiade Allround Budapest 2015, mais également de cet autre pigeon Olympiade “Yva” (B12-2177058 - pigeon Olympiade Cat. C Fond Budapest 2015). “Yvan” est entretemps grand-père de “Christianne” (B13-2172001 – 1ier National Argenton et 7ème National Châteauroux) et chez notre ami Faber “Yvan” est grand-père du 2ème As pigeon National femelles yearlings Allemagne. Anton Ruitenberg (Pays-Bas) a élevé des cracks d’un enfant de “Yvan” dont 1ier NPO Argenton et 10ème NPO Châteauroux . Et oui…le 4ème as pigeon national RFCB pigeonneaux 2014 chez Luc Van Mechelen a comme grand-père “Yvan” et l’arrière-grand-père du 1ier pigeon Olympiade Bruxelles pour la Tchéquie est également “Yvan”… et on pourrait encore continuer infiniment comme ceci.

Ceci ne peut vraiment pas être de la coïncidence…et qui sait ce que le futur va encore apporter ?

Jo.. qu’est-ce qui vous a convaincu d’acheter le pigeon olympiade “Big Boss” le père de “Olympic Boss” ?

J’ai vu “Big Boss” la première fois lorsqu’il était étalé dans une cage d’exhibition lors de l’Olympiade à Nitra. Ses résultats sublimes ont attiré mon attention… 1ier As pigeon National Allemagne 2012 – 1ier pigeon Olympiade demi-fond avec un coefficient de 9,36% sur 8 vols entre 300km et 600km et 1ier pigeon Olympiade allround (sur 11 vols). Sans le prendre en main et sans avoir vu aucun pédigrée j’ai tenté ma chance et j’ai transféré ce crack de Wolfgang Roeper à Halle-Booienhoven. Quand j’ai vu son pédigrée par après j’ai constaté qu’il avait beaucoup de sang vitesse. Son père est “Blauwe Wouters” (B08-6293402 – un propre frère de “Blue Dream”, 1ier as pigeon national RFCB vitesse) et sa mère est DV7107-336-09 (une fille de “De Gus” – B03-6032858 – qui est un propre frère de célèbre “Olympiade 003” de Heremans-Ceusters).

“Big Boss” est un mâle un peu plus petit, bonne qualité de plumes et une tête de caractère sans égal sur sa carcasse forte. Accouplé contre “B13-2188001” (une petite-fille de “Olympiade 003”) il a donné “Olympic Boss”. “Olympic Boss” est un peu plus grand que son père et il a une carcasse plus large en dessous de ses ailes imposantes. J’ai une forte présomption que ça peut difficilement mal tourner avec des pigeons pareils.

Famille Herbots de Halle-Booienhoven… nous en sommes entièrement convaincus qu’on n’a pas encore noté le dernier excellent résultat…la motivation de toute l’équipe Herbots en est beaucoup trop grande pour ça ! Nous attendons la prochaine rencontre avec impatience…bonne chance !