Perpignan du 4 août 2017

Jeroen & Stijn RANS de Wijgmaal dans 4.620 vieux

Le dernier concours de la saison est souvent un motif suffisant pour concentrer un maximum de pigeons. Ce ne fut pas le cas l'année dernière avec une chute de plus de 1000 pigeons par rapport à 2015. Cette année, la barre est quelque peu redressée, mais nous n'avons regagné que la moitié de la chute.

Le concours national n'a guère été influencé par la neutralisation étant donné que les 82 premiers pigeons classés ont été constatés le premier jours de vol. Ils sont 94 à être dans le cas dans le top 100. La physionomie est tout autre à l'international puisque le concours est totalement faussé par des pigeons qui ont largement volé durant la neutralisation. Les 3 premiers sont constatés à 1h27', 2h46' et 2h35'. Quatre pigeons classés dans le top 10 sont constatés pendant la neutralisation; 9 le sont dans le top 100. Ces pigeons seraient vraisemblablement largement battus et n'auraient pas intégré le top 100 s'ils avaient respecté la neutralisation. Il serait temps de revoir le système de manière à ce que ces cas de figure ne se reproduisent plus.

Bien que le concours démarre sur des vitesses atteignant les 1200 m à l'international, mais avec de fortes réserves, nous atteignons rapidement la barre inférieure des 1000 m, soit à la 264° place, celle des 900 m à la 525° et le poteau est en vue dès la 963°, soit bien avant de sortir des prix par 10.

L'Angleterre a toutes les peines à clôturer le concours. A la sortie du 5° jour de vol, le concours est encore loin d'être terminé puisque seuls 37 pigeons de 277 engagés ont rejoint leur colombier.

Heureusement, s'agissant du dernier concours international de la saison, les organismes vont pouvoir se refaire une santé.

Perpignan 2017

Top 10 national

1. 4. RANS J & S de Wijgmaal

2. R Stynen de Geel

3. Milovic M & D de Essen

5. Porrez J & F de Kruishoutem

6. M Leutenez de Kruishoutem

7. 10. E Meirlaen de St Martens-Latem

8. Oliviers-Devos de Kumtich

9. Pollin M & G de Snellegem

Le top 10 national se décline avec la présence de 4 provinces différentes, toutes flamandes. Seul le Limbourg est hors de l'élite.

Pourtant, comme c'est souvent le cas dans les internationaux, le top 100 consacre de la place à chaque province. Côté wallon, nous retiendrons Regnier G & M 11 et 74°, Dekeyser-Dethier 19°, Vandeputte-Kubica 24°, T Sibille 28 et 41°, Vve Mornard 33 et 46°, F Dereux 34°, P Hogge 38°, Marichal T & M 40°, A Guebs 52 et 91°, M Dhalluin 56°, R Decourrière 58°, B D'hondt 59°, Bastogne-Henry 65°, JC Denis 69 et 88°, Dumonceau-Pavoncelli 72°, L Sempos 73°, Bragard D & X 76°, S Lejeune 77°, P Charles 84°, D Ballmann 85°, Wastyn-Scheire 86°, G Pion 88°, G Depont 96°, …

Le top 100 se fractionne entre la Flandre Orientale qui prend 33 prix, la Flandre Occidentale 18, le Hainaut 13, le Brabant Flamand 9, le Limbourg 6 tout comme Anvers et Liège, Namur 4, le Brabant Wallon 3 et le Luxembourg 2.

Les doublés du top 10 et ceux des colonies wallonnes pouvaient laisser présager de belles séries dans le top 100. De fait, elles sont relativement bien achalandées. Notons De Ruyck-Declercq classé 13, 16, 29, 32, 43, 44, 54, 62, 67 et 99°, Rans J & S 1, 4, 20, 23 et 53°, N Peiren 51, 57, 63, 79 et 83°, E Meirlaen 7, 10, 14 et 45°, ...

Les premières arrivées par province

Brabant Flamand, Rans J & S de Wijgmaal, 1° national

Anvers, R Stynen de Geel, 2° nat.

Flandre Orientale, Porrez J & F de Kruishoutem, 5° nat.

Flandre Occidentale, Pollin M & G de Snellegem, 9° nat.

Namur, Regnier G & M de Pesche, 11° nat.

Limbourg, W Kempeneers de Nieuwerkerken, 12° nat.

Liège, Dekeyser-Dethier de Soumagne, 19° nat.

Hainaut, Vandeputte-Kubica de Cuesmes, 24° nat.

Brabant Wallon, F Dereux de Perwez, 34° nat.

Luxembourg, A Guebs de Longchamps, 52° nat.

Toutes les provinces sont dans le top 100, mais il faut sortir du top 10 pour trouver la première wallonne.

L'international

L'international a été faussé par des pigeons qui ont volé durant la neutralisation. Un petit calcul permet de se rendre compte des écarts qui peuvent être engendrés par le vol durant la neutralisation. Le pigeon hollandais, constaté à 1h27'32'' pour une distance de 1135,196km affiche une vitesse de 1229,8982 m. Ce pigeon a probablement volé depuis 22h23', début de la neutralisation, jusque 1h27'. Nous pouvons donc supposé qu'il a volé pendant 3h04'32'' durant la neutralisation. Si nous voulions un classement logique, nous ne dirions pas que le pigeon a volé 15h23', soit depuis le lâcher à 7 heures jusque la fin de la neutralisation, mais 18h27'32'' si nous ajoutons la durée de vol en infraction. Du coup, la vitesse ne serait plus de 1229 m, mais de 1024,9768 m. Le pigeon serait rétrogradé à la 206° place. D'un vainqueur international, il passerait quasiment dans l'anonymat.

Avec ce jeu de chaises musicales, le vainqueur international serait J Pottgens de Kerkrade, un hollandais aujourd'hui classé 4° avec une vitesse de 1183,8245 m. Le premier Belge, Rans S & J remonterait à la 6° place. Mais il n'en est pas ainsi pour l'instant.

Les vitesses perdent 100 m en l'espace de 16 constatations en début de parcours. Cent mètres supplémentaires sont encore retirés juste avant le passage de la 200° constatation. Le passage au poteau se fait à partir de la 963° place, soit avant la fin des constatations par 10 puisque 14.851 pigeons participaient à l'événement. Au-delà, le concours dure encore 5h12'17''.

Hollande, P Woord de Urk, 1° international

France, B Weishaar de Durrenbach, 7° internat.

Allemagne, Freialdenhofen & Söhne de Aldenhoven, 9° internat.

Belgique, Rans S & J de Wijgmaal, 10° internat.

Luxembourg, F Rohen de Bivange, 255° internat.

Angleterre, M Gilbert de Winkfield-Windsor, 2313° internat.

Les 4 plus gros pourvoyeurs de pigeons se retrouvent dans le top 10. L'Angleterre est particulièrement en peine sur ce concours. Elle débute très loin des autres pays et seuls 37 pigeons de 277 engagés sont constatés à la clôture du 5° jour de vol.

Le top 100 international est loin de présenter des séries comme c'est le cas au national. Nous pointerons tout au plus Rans S & J 10, 14, 61 et 65°, De Ruyck-Declercq 44, 53, 73 et 79°, E Meirlaen 22, 35 et 49°, …

Le top 100 est principalement une affaire hollandaise avec les 6 premières places et 39 prix dans le top 100. Pourtant, la Belgique fait mieux avec 41 prix pour 12 à la France et 8 à l'Allemagne.

Le national belge termine 24 minutes avant l'international, ce qui permet de placer 44 pigeons supplémentaires.

L'international des femelles

Elles étaient quelque 3.528 à en découdre. Elles représentaient 23,7% de l'effectif total. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elles démarrent en force. Ainsi, nous les retrouvons 1, 2, 3, 6, 8, 11, 12, 13, 16, 17°, … au général, soit les 3 premières places, 5 prix dans le top 10 et déjà 10 prix pour la 17° place. Par contre, les efforts s’estompent rapidement puisqu'elles ne sont plus que 28 dans le top 100. De plus, la clôture du concours n'est guère glorieuse puisque une heure sépare leur dernier prix   du général, ce qui leur fait perdre 95 prix, soit plus de 10% des femelles classées.

Les 4 premières femelles ont été constatés durant la neutralisation. Il faut remonter à la 7° place, soit la constatation belge pour trouver le premier constaté de la première journée de vol. Ils ne sont que 3 dans le top 10.

Hollande, P Woord de Urk, 1° international

Allemagne, O Schneider de Nottuln, 6° internat.

Belgique, R Stynen de Geel, 7° internat.

France, R Roge de Heutregiville, 16° internat.

Angleterre, R Collins de Whitstable Kent, 873° internat.

La Hollande prend déjà les 5 premières places et 58 dans le top 100, ne laissant que 17 places à la France et 13 à l'Allemagne et 12 à la Belgique.

Les Belges sont loin de faire l'unanimité. Aussi, les quelques constatations multiples du top 100 nous viennent principalement de Hollande avec Van Schijndel & Z classé 13, 24, 36, 41 et 99°, J Jellema 2, 12, 20 et 53°, … Nous noterons aussi les 1/1 du Holandais P.A De Vogel classé 49° et du Français M Damien 88°.

Côté belge, nous trouvons R Stynen 7°, Milovic M & D 8°, Porrez J & F 11°, E Meirlan 18 et 98°, Rans J & S 26 et 32°, P Callens 40°, E Denys 42°, Bastogne-Henry 45°, Souffriau-Minner 75°, G Ceulemans 92°...

M Philippe

Perpignan tabel 2017