Victoire au CFW sur Châteauroux pigeonneaux (3061 pig) pour le tandem BAERT – DEBUSSCHERE d’Ere (Tournai)

C’est en 2012, que notre ami Damien BAERT  a été sollicité par le redoutable flandrien Roger DEBUSSCHERE de Lokeren afin d’unir leur colonie : pouvait-on rêver meilleur tandem ?

D’un côté, le propriétaire de la « Royale Collection » (R. Debusschere) et de l’autre, un redoutable préparateur de voiliers (D. Baert). Ce cocktail détonant s’est directement manifesté par une victoire nationale sur Tulle 2014, avec « Mexence ».

Aujourd’hui âgé de 51 ans, Damien a débuté dans notre hobby en 1983 grâce à un oncle « coulonneux ».  Depuis 1988, il pratique à la rue Wissempierre dans de magnifiques installations fonctionnelles où ne résident que des pigeons de jeu, les reproducteurs sont tous logés à Lokeren et chaque année les deux premières tournées de pigeonneaux émigrent vers Ere.

BAERT DEBUSSCHERE 1-2

Que trouve-t-on dans la galerie des reproducteurs ?

D’abord, les anciennes origines de petit et grand demi-fond de Damien soit, des descendants du fameux couple DUMORTIER-BIENFAIT x LA FLAMANDE, des P. BOUCHARD de Wiers, des Maurice CASAERT et des VAN RENTERGHEM Bernard de Pipaix.  Viennent ensuite la royale collection de R. DEBUSSCHERE, le 1er nat. BOURGES de Louis PAESSCHEN,

des B. STEVENINCK, des VANDEWOUWER et des GEERINCKX pour le grand demi-fond ainsi que des HEBBERECHT, des BATENBURG (New Laureaat) et des Gaby VANDENABEELE  destinés aux concours de fond.  Voilà ce que donne l’association d’un propriétaire collectionneur exceptionnel avec un maître préparateur, autrement dit une union de tout premier ordre et avec en avant goût, une 15e  place au championnat RFCB 2015 Fond

La colonie et son management

11 couples de reproducteurs  des anciennes origines de Damien, 44 veufs (vieux et 1 an réunis) et 140 pigeonneaux des deux propriétaires.

Début décembre, tous les pigeons sont mis en ménage pour un élevage de deux pipants. Ils sont ensuite séparés jusque début avril, moment où des voyageurs réunis pourront couver 5 à 6 jours.

Actuellement la colonie est principalement axée vers le grand demi-fond mais, depuis 2 ans, Damien se permet quelques incursions dans le petit fond. Seul le plateau est retourné au départ ; au retour, les veufs retrouvent leur dulcinée pour une brève période au début, période qui s’allongera au fur et à mesure de l’avancement de la saison. 

Les mélanges TUERLING servis par COLUMBI (F. Leclercq) présentés tout au long de la saison.

Au retour de concours, 50 % dépuratif avec maïs (super light) et 50 % sport et cela pendant un jour ou deux en fonction de la sévérité du concours.  Ensuite, la règle habituelle : 6 bons repas pour 400 km et 8 pour le fond.

Dans la fontaine, on trouve les produits complémentaires des deux vétérinaires consultés, Vincent SCHROEDER et N. SCHOONHERE, soit un récupérateur et 2 jours d’Energie sur les graines.

Les veufs de grand demi-fond voyagent toutes les semaines, alors que pour les étapes de fond, ils sont enlogés de 15 en 15 jours.

Quant aux pigeonneaux, ils sont occultés du 1er mars au 1er juin, période durant laquelle les couples se forment pour être ensuite joués à la porte coulissante.  Avant chaque enlogement, les voiliers se retrouvent pour une brève période.  La méthode de préparation est exactement la même que pour les veufs. 

Avec « Diégo »  Damien avait déjà remporté la victoire nationale sur Argenton ; « Mexence » fut la 2e victoire sur Tulle 2014 et le 14/08, une femelle 100 % VAN RENTERGHEM frôle la 1ère place avec une 5e place nationale de 18 499 pigeonneaux et 3e zonal de 6198 p. sans compter, la victoire au CFW dans 3061 pigeonneaux.

A noter que cette femelle 100 % Bernard VAN RENTERGHEM  est la propre sœur du 2e nat. Zone sur Bourges (5014 p), élevée et baguée à Lokeren.

Les fonciers

Damien se plaît à répéter qu’un pigeon de fond met du temps à se former.  De là, la difficulté de réussir de beaux résultats dans la catégorie pigeonneaux, catégorie dans laquelle il a toujours brillé depuis qu’il possède des pigeons.  Ses meilleurs classements dans cette catégorie, il les obtient avec les voiliers de ses anciennes origines.  Mais il m’a présenté quelques mâles qui vont prendre un an et avec lesquels, en faisant preuve de patience, son avenir dans les concours de fond, s’annonce sous les meilleurs auspices.

Soit patient, Damien, les années futures risquent d’être glorieuses surtout si la météo s’y met elle aussi, à accorder des vents favorables au Hainaut occidental.

Proficiat

RoRo

Le châteauroux du 14/08

Local    430 p : 1, 18, 37….

Prov     777 p : 1, 26, 61….

EPR     648 p : 1, 21

CFW     3061 p : 1, 57

Zonal   6198 p : 3, 289

Nat    18499 p : 5         

MONTAGE BAERT (2)