Une étape sous la loupe Blois du 15 juillet 2017 sur le terres flandriennes

Une fois n'est pas coutume. Alors que les concours de Jarnac et St Vincent font rage au niveau national ou international, que Montluçon tient les colonies wallonnes en haleine, la Flandre Orientale voit son concours de Blois se dérouler, un concours variant entre 390 et 460 km. Il se situe entre Orléans et Tours, soit relativement à l'Ouest des lignes de vol.

Le grand jeu est lancé puisque les 3 catégories sont affichées dans la bagarre à raison de 986 vieux, qui semblent déjà rendre leur tablier, 1742 yearlings, qui tiennent toujours le rythme, et 3036 jeunes, pleins de fougue.

Le top 10 ne laisse guère de doute quant à la suite des événements. Les yearlings y prennent 5 places dont les 1, 2, 3, 5 et 6°, les jeunes s'imposent à 2 reprises, 4 et 7° alors que les vieux ne prennent que les 8 et 10° places.

Ce sont les jeunes qui virent en tête au passage de la 100° vitesse, soit 45 prix pour 34 yearlings et 21 vieux. A la 100° vitesse des vieux, les jeunes ont déjà inscrit leur nom à 192 reprises et les yearlings 139 fois.

Schermafbeelding 2017-08-04 om 14.14.25

La place des locaux d'enlogement

Celui qui tire son épingle du jeu est certainement Eeklo, situé tout au Nord de la province. Il enlève non seulement les victoires en vieux et en yearlings, mais ils récidivent dans les 3 catégories en se classant 1, 7 et 8° dans les vieux, 1, 2, 3, 4, 8, 9 et 10° dans les yearlings, 2, 4 et 8° dans les jeunes.

Parmi les bons élèves, nous retiendrons aussi Zwijnaarde, au Sud de Gand. Il prend la mesure dans les jeunes en se classant 1, 2 et 5; il prend 2 prix dans les vieux, soit 2 et 3°, et une 6° place dans les yearlings.

Kluisbergen, situé tout au Sud de la province, parvient à se hisser dans le top 10 de chaque catégorie, soit 7° dans les yearlings et les jeunes, 10° dans les vieux.

A l'opposé, nous trouvons des locaux qui sont à chaque fois hors du top 10. C'est, par exemple, le cas de Hofstade, au Nord d'Alost, ou encore Ophasselt, au centre de la province.

D'autres sont absents dans 2 catégories, puis émergent dans une troisième. C'est le cas de Ninove, très loin dans les vieux, se rapproche dans les yearlings et termine 9° dans les jeunes. C'est le circuit inverse pour St Gillis-Waas avec une 6° place dans les vieux, mais très loin dans les jeunes.

Conclusions

Le Nord de la province, avec Eeklo en tête, tire les marrons du feu. Eeklo enlève 13 prix au total des 3 catégories. Pourtant, sans doute plus modestement, les petites distances, telles que Kluisbergen, ne sont pas en reste avec 3 présences dans les tops 10

Si nous retenons les locaux de Kluisbergen, Ophasselt, Ninove et Leewergem comme étant au Sud de la provinces, nous ne trouvons que 5 prix dans les tops 10 pour 30 possibles.

Les écarts entre 2 pigeons sont en rapport du nombre d'engagés. Ainsi, les vieux, minoritaires, accusent les plus grands écarts dans le top 100, soit 9,8 secondes.Les yearlings sont au deuxième rang avec 10,9 secondes. Enfin, les jeunes, largement majoritaires, sont constatés avec une moyenne de 7 secondes.

Enfin, les écarts entre les 2 premiers ce chaque catégorie ne tiennent pas vraiment au nombre d'engagés. L'écart entre les 2 premiers jeunes, tout comme les 2 premiers yearlings, est de 5 m, alors que celui des 2 premiers vieux est seulement de 2 m.

Comparaisons

Lâchés 15 minutes après la Flandre Orientale, également de Blois, les pigeons du Brabant Flamand développent des vitesses largement inférieures aux flandriennes. Ainsi, le premier yearling atteint les 1377 m pour 1373 m au premier vieux, soit la 4° plus grande vitesse, et 1363 m pour le premier jeune avec la 25° vitesse.

Il faut y voir deux raisons à cette différence de vitesse. D'une part, le contingent flandrien est plus important, 5764 pigeons pour 3777 chez les brabançons, et d'autre part, le fait que le Brabant est plus à l'Est, ce qui confirme ce que nous avons eu ce week-end, une domination de l'Ouest par rapport à l'Est, tant dans le national de Jarnac, l'international de St Vincent ou encore l'AWC de Montluçon.

Conclusion<

Tout concorde pour dire que la Belgique a été nettement coupée en 4, d'une part Est-Ouest pour une question de vent, et Nord-Sud pour une question de distances.

M Philippe