Pigeon d’exception : la 3267791/95 de la colonie Bourlard de Harveng.

Nous remontons un peu dans le temps avec cette femelle de la colonie hennuyère. Elle est à la base de la colonie actuelle. Elle a été achetée comme tardive à la colonie Gyselbrecht-Madeira de Ruiselede. Son pedigree rassemble les meilleures origines hollandaises et belges de grand fond.

Elle se retrouve dans presque tous les pédigrées des voyageurs Bourlard.

B7149A386CC54ECFA6A93DB95F7449A5

Son pedigree :

Père : NL 54260/93, direct Vanderwegen A et L, lignée de 1 Barcelone Nat. Et 2 Nat Dax

GP : NL 2195986/84, fils du zoon Lamme

GM : NL 8980715/89, lignée 1 Nat Barcelone

Mère : 4560134/88, sœur 4 Nat Barcelone

GP : 4479240/84, lignée Van Bruane

GM : 3363081/86, fille 1 Internat Barcelone

Sa descendance :

Elle est la mère de la 1e national femelle Orange 2005.

Grand-mère du :

1e national Limoges 2005

1e national  Cahors 2006

1e national Narbonne 2008

1e national Montélimar 2010

2e national Montélimar 2010

Grand-mère ou arrière grand-mère :

5e national et 2e international femelle Perpignan 2013

2e national Montélimar 2014

5e national Perpignan 2015

5e national Marseille 2016

4e CE Montélimar 2017

Son histoire :

Lors du premier accouplement en 1996, le mâle auquel elle était destinée n’en voulait pas mais un autre mâle, « un demi-frère de l’aile d’or Y Deneufbourg »,  la trouvait à son goût. Les Bourlard les ont laissé faire et ont obtenu 5 jeunes. Un seul s’est perdu et il restait trois mâles. Deux  feront Barcelone à plusieurs reprises (le premier trois fois et l’autre se classe 5 fois de 1999 à 2003 (classé au Primus inter-pares « 6e »).

 

En 1997, les Bourlard retentent avec le premier mâle, « un fils du Roi Deneufbourg » et l’accouplement prend immédiatement et donne 4 femelles et un mâle. Le mâle fut un tout bon voyageur de Grand demi-fond (26 prix de 27 enlogements). Passé à la reproduction en 2005, un de ses jeunes est « LUC » 2e national Montélimar 2010. Une des femelles est la mère du 1e national Cahors 2006 et du 1e national Narbonne 2008.

 En 1998, réaccouplement avec le demi-frère de l’aile d’or. Trois femelles se révèlent de bonnes reproductrices. Une est la mère du 1e national de Limoges 2005.

 En 1999, elle donne avec le fils du Roi quatre voyageurs (2 mâles et 2 femelles) parmi lesquels :

6e national Brive femelle

7e national Limoges femelle

48e national Montauban (228/99)

Le 229/99 qui a réalisé 5 top 100 national et zonal  dont 58e national Narbonne, 58e national Limoges, 62e national Beziers, , un Bourges et Limoges zonal est actuellement par ses enfants un des pigeons de base à la reproduction.

En 2001, on l’accouple à Willy, provenant de Willy Clerebaut d’Ecausinnes, origine 50 % Gyselbrecht », elle donnera en autres la 742/2002 « Mimine » 1e national femelle Orange 2005 et qui, passée à la production, est devenue la grand-mère du 2e national Montélimar 2014 et de la 2e international femelle 2013, femelle qui avait un 50e zone de Libourne 2012, et qui a réédité son exploit sur Perpignan en 2016 par 18e national, etc….

 Voulant la préserver, elle était régulièrement découplée pour se « reposer ».

Le problème de cette femelle est que découplée de quelques jours, elle s’accouplait aux autres femelles et pondaient à répétition l’inverse de ce que les colombophiles désirent.

 Dès 2003, elle ne pond plus que trois œufs en 2 ans et le dernier œuf est devenu la mère du 1e national Montélimar 2010.

JLJ