Le plaisir du sport colombophile c’est aussi…EXPERIMENTER

Je ne vais pas vous gaver d’une multitude de résultats ni de palmarès mais vous faire part d’une expérience que nous avons menée cette année.En 2016, notre colonie a été inlassablement agressée par les rapaces ,agressions qui entraînèrent 35 prises toutes catégories confondues et quelles que soient les heures des lâchers au colombier.Nos pigeonneaux 2016 , les yearlings 2017 dont des tardifs n’avaient pas vu le panier.Cela n’est assurément pas très favorable(bien que les opinions puissent diverger).Toutefois,nous les avons engagés dès le début de la saison sans le moindre souci de performance(s).Après quelques étapes,ils furent répartis en équipes et furent alternativement engagés dans les nationaux ainsi que dans les concours AWC de grand demi-fond principalement. Nous observons leur état au retour et, fin juin,des 35 yearlings de départ,nous avons personnellement éliminé dix sujets.Au Bourges 1 AWC,on réalisait un 4/10,Nevers AWC 5/11,Châteauroux national 4/11.En somme des petites moyennes avec nos yearlings qui,ceci a le mérite d’être souligné,étaient joués au célibat (pas de femelle).Le week-end du 24 juin avait lieu l’Argenton national,nous y avions enlogé 8 yearlings dont cinq risquaient l’élimination dans la mesure où notre opinion eu égard à leur conformation était assez négative mais… rien n’égale le panier. Résultat : 2 prix des 8 engagés ce qui entraîna l’élimination effective des cinq sujets suspectés ‘’non conforme’’.On attendait le premier concours de fond,Limoges du 8 juillet,une équipe de sept fut engagée avec au final 3 prix de 7 engagés mais tous sont rentrés dans un parfait état.Le rendez-vous suivant était Jarnac où 8 yearlings furent alignés avec comme bilan 5 prix de 8 engagés (A noter que les résultats sont ceux du provincial liégeois donc EPR S1). Il restait Tulle et Narbonne, dernières épreuves pour l’équipe restante.Nous pensions y aligner un maximum de 3 yearlings à Narbonne et 8 à Tulle ce que nous avons fait. C’est la première fois que nous jouions des yearlings qui n’avaient pas vu le panier comme pigeonneaux malgré nos années d’expériences diverses.Le privilège de l’âge vous permet quelques …risques…Cette expérience nous a passionnés et nous sommes convaincus que la sélection finale sera satisfaisante.Le week-end des 28 et 29 juillet était donc déterminant afin que nous puissions peaufiner la sélection. Résultat :ce fut une encourageante réussite,3 prix des 3 yearlings engagés à Narbonne dont deux très tôt et 6 prix de 8 yearlings engagés à Tulle dont 2 très tôt également.Tous sont rentrés et en très bon état.Le plaisir de notre sport réside aussi dans l’expérimentation.Chacun y va de ses essais.En colombophilie personne ne détient la vérité.Celle d’un jour n’est pas nécessairement celle du lendemain.Chacun de nous sait que dans notre sport,les  satisfactions alternent avec les déceptions mais il faut toujours relativiser…

KSM