Irène BEELEN de Mehaigne

1 provincial et 4 AWC Bourges dans 2.337 vieux

La vitalité des pigeons Beelen a encore fait parler d'elle. Ni les saisons, ni les années, ne semblent avoir du poids sur cette colonie qui est aux avant-postes depuis plusieurs décennies. Certes, les années sont là. Roger a aujourd'hui 86 ans et Irène 83. Pourtant, ils sont toujours plein de projet. Ainsi, parmi les concours qu'ils affectionnent tout particulièrement, c'est Barcelone. Même s'ils ont rangé leurs paniers lorsqu'il s'agit d'un concours de fond, Barcelone est resté une exception. Sur le dernier rendez-vous catalan, ils avaient enlogé 2 pigeons. Le plus jeune des 2 s'est classé dans les prix, l'autre n'est pas revenu. Aussi, il fallait trouver de la relève. Inquiets, ils ont puisé dans les pédigrées pour trouver 2 yearlings qui seraient susceptibles de convenir à l'avenir.

Les concours de fond ne sont plus vraiment à l'ordre du jour. D'autres choses ont également changé, sortant des priorités d'antan. Ainsi, ils sont beaucoup moins à cheval sur les horaires. En hiver, s'il fait froid, ou en été s'il fait trop chaud, les pigeons sont quelque peu délaissé en attendant des conditions meilleures pour leur apporter les soins quotidiens. Cela fait également plusieurs années que la colonie ne s'intéresse plus aux championnats. Aussi, la saison des concours se fait d'une manière beaucoup plus calme, sans aucune pression. Pourtant, au vu des résultats encore engrangé cette année, il est fort à parier que nos amis pourraient encore, très largement, perturber la hiérarchie. Car, malgré un certain laxisme dans les soins, les pigeons sont toujours aussi performants.

BEELEN copy

Quelques résultats 2017

Dizy 280 jeunes 1, 2, 3, 7, 8, 13, 17, … 12/30 Sur ce concours, une des plaques de constatation est tombée en panne. Ainsi les jeunes qui sont passés sur celle-ci n'ont pas été constatés, soit une dizaine de pigeons.

Trelou 144 yearl 7, 8, 10, 11, 15, … 6/9

Trelou 1549 jeunes 1, 6, 8, 9, 11, 12, 36, 38, 41, 42, 75, 119, 122, 133, 136, … 22/30

Sézanne 289 yearl 1, 2, 3, 8 4/5

Sézanne 403 jeunes 1, 2, 3, 5, 7, 24, 25, 26, 32, … et 1570 eng. 4, 6, 7, 24, 26, …

ChalonS/S 123 vieux 1, 4, 11, … 7/10

Lorris 87 eng. 3, 4,5, 9, … 7/10

Bourges prov. 425 vieux 1, 3, 16, … 6/7 et AWC 2337 eng. 4, 15, …

Le 1146275/14

Le vainqueur de Bourges AWC

1          Bourges prov 425 p

4          Bourges AWC  2337 p

1          Trelou  59 p

2          Trelou  116 p

3          Momignies       32 p

10        Montluçon       534 p

12        Sourdun          102 p

20        Nervers            226 p

34        Trelou  312 p

Père: 8002732/13

GP: 5176295/10, Loki Kannibal. Il est le frère du 1/772 Châteauroux, 3/1614 Salbris, 6/1117 Soissons, 21/6621 Bourges, 3/237 Momignies, 32/2188 Bourges, 314/21092 Argenon, 33/2804 Bourges, 42/2434 Argenton, …

GM: 8008551/11, fille du champion national demi-fond

Mère: 8031366/09, Le Diamant, passée directement à la reproduction

GP: 5116528/06, demi-frère de Diamant J

GM: 8020642/00, fille de Miss Perfect

Qu'a-t'il bien pu se passer avec les annonces de Bourges? Aux annonces faites via le Omar-Systems, la vitesse était de 1643 m, soit la plus grande vitesse de l'AWC vieux. A la sortie du résultat, celle-ci n'était plus que de 1634 m, soit la 4° vitesse. D'où vient cette différence? Entre l'heure annoncée par le système et l'heure du résultat, une différence de plus d'une minute est intervenue, avec toujours la même distance. Quelle était la bonne heure? Nos amis ne sauraient le dire.

Parmi les individualités montantes

Le 1172220/16

2 Dizy  234 p

2          Momignies       32 p

5          Sourdun          101 p

6          Lorris  152 p

8          Momignies       182 p

9          Bourges          487 p

16        Trelou  300 p

20        Trelou  407 p

27        Dizy     1365 p

75        Sézanne           1601 p

Père: 1184290/15, Gorden Dirk

GP: 8005600/08, la grande lignée des Dirk Koopman

GM: 8031366/09, Le Diamant,lignée des Vangilbergen x Houben (Diamant x Miss Perfect)

Mère: 5191881/08

GP: 2198281/04, Kleine Kannibal, Dirk Van Dijck x Patricia Verhaegen

GM: 1132056/07, sœur de Magic Wonder

Le 1172275/16

1          Dizy     234 p

1          Sézanne           156 p

2          Sézanne           289 p

2          Trelou  116 p

5          Sézanne           130 p

7          Lorris  182 p

9          Trelou  204 p

11        Trelou  407 p

32        Dizy     365 p

Père: 1179277/14, ligne du Kannibal

GP: 3021692/13, Daniel Plasschaert

GM: 8002726/13, Junior x Sonara, Engels x Vangilbergen

Mère: 8002726/13

GP: 8021080/07, Klaus Junior x Sonara fille de Pino

GM: 8012602/03, fille du 099 Vangilbergen x Popeke Vangilbergen

Ayant fortement réduit leurs effectifs voici quelques années, nos amis travaillent de plus en plus dans la consanguinité, comme c'est le cas sur le 1172275/16 où la mère est également la grand-mère côté paternel.

Aussi, les combinaisons n'étant pas infinies,

Avec un aussi petit nombre de pigeons, la sélection doit être draconienne. Elle se fait principalement au panier en ce qui concerne les voyageurs. Pour les reproducteurs, la sélection se fait sur 2 ans. Ainsi, chaque couple est jugé sur le succès de leurs jeunes durant les 2 dernières années. Si tous les jeunes se sont perdus, ou s'ils n'ont pas donné des résultats probants, les parents sont éliminés.

Nos amis ont souvent des difficultés pour désigner leurs PM. Ce n'est pas étonnant, car les pigeons ont tous le même niveau de qualité. Aussi, l'ordre des arrivées est souvent fonction d'un très petit détail.

Chez Irène Beelen, les pigeons donnent leur pleine puissance à 4 et 5 ans, preuve qu'ils sont ménagés et qu'ils n'ont pas ''brûlé'' leurs réserves comme jeune ou comme yearling.

Cette logique peut être comprise quand on sait que les mâles ne débutent pas la saison. Nos amis préfèrent enloger des femelles dans les premiers concours de la saison. Cette année, leurs résultats n'ont pas été probants. Toutefois, pour terminer la saison, elles seront à nouveau sur le grill, avec, cette fois, la motivation d'être accouplées à des pigeonneaux. Ce sont en effet des femelles qui séjournent toute la saison dans le pigeonnier des jeunes. A cette époque de l'année, les jeunes mâles s'accouplent, tout bénéfice pour les vieilles femelles.

Beaucoup de pertes ont été constatées cette année, principalement dans les premiers entraînements de jeunes. La moitié de ceux-ci s'est perdue sur des parcours de moins de 10 km.

Les origines n'ont guère évolué depuis de nombreuses années puisque les rares introductions concernent toujours les mêmes lignées, à savoir: les Houben par Van den Eynden, Van Oppen, l’Olympiade avec les supers 119 et 120/02, Engels, Herbots, H Bogaerts, Verbruggen, Vangilbergen, sans oublier les vieilles lignées que sont le Vieux Mosaïque et le Vieux Noir.

M Philippe