Hubert Savelberg, Charneux: Spécialiste des épreuves de vitesse et petit demi-fond.

Préambule

Il existe des petites colonies particulièrement performantes dont les propriétaires jouent exclusivement pour le plaisir. Leur hobby les occupe toute l’année et souvent, la famille entière bénéficie des moments de joie sinon de bonheur lors de l’arrivée de leurs favoris. Le jour du retour des pigeons est sacré et le cercle familial est mobilisé et concentré vers les tâches individuelles à exécuter. Au lieu-dit Holiguette, aux confins des entités de Charneux et d’Aubel en province de Liège, non loin du centre touristique de Val- Dieu, nous avons rencontré un couple particulièrement concentré sur le sport colombophile. Il s’agit de Hubert Savelberg, un homme modeste et discret et de son épouse Maria, une femme qui collabore à la méticuleuse et rationnelle gestion de la colonie licenciée au nom de Hubert.

Savelberg H. 1

Historique de la colonie

C’est en 1972 alors qu’il n’avait que 18 ans que Hubert s’associe à son oncle Gilbert Masuir malheureusement paralysé. Le jeune Hubert avait compris que le fait d’épauler ‘’l’ancien’’ permettrait à ce dernier de continuer à pratiquer un sport qui soutenait son moral. Hubert fit donc ses premiers pas en colombophilie à Blegny-Trembleur non loin du centre culturel actuel très fréquenté de ‘’Blégny Mines’’. A cette lointaine époque de l’âge d’or de la colombophilie, son ami José Ploemen le conduisait au local de Blégny où Georges Bertrand était l’orfèvre de la classification. La deuxième étape de sa carrière date de 1975. Hubert et Maria convolent en justes noces et Hubert devient titulaire de sa licence. Il est installé à Wadeleux dans une maison de ses beaux-parents. Il joue ainsi pour son propre compte avec des pigeons hébergés dans une étable transformée en colombier… de fortune dont les casiers étaient tout simplement des caisses à oranges. Ce déménagement à Wadeleux engendra la fréquentation du local d’Aubel où Hubert fit ses premières armes en qualité de règleur, assurant de surcroît les dépouillements et les résultats en compagnie du classificateur. Troisième étape, 1978, il fait construire le corps de logis familial où il réside toujours actuellement. Là, son cousin Léon Masuir, maçon de profession, construit un petit bijou de colombier en briques. Hubert jouera à pigeons pendant une dizaine d’années avec des sujets de son oncle Gilbert puis arrêtera la colombophilie durant une décennie consécutivement à une pénible maladie. Il faut savoir que Hubert travaillait à Chertal (Cockerill) en qualité de sidérurgiste pontier puis couleur de lingotières, dans la chaleur, le bruit, la pollution ..  métier particulièrement pénible.  Hubert tournait les pauses, travaillant le samedi et trois dimanches sur quatre, ce qui rendait difficile la pratique de son hobby. Il devait compter sur son épouse pour assurer les soins réguliers à sa colonie et sur un ami, Joseph Franssen, ce dernier se chargeait d’aller enloger les pigeons. Quatrième étape, de 2009 à 2011 nouvel arrêt pour raison de santé. Toutefois, 2011 reste une date très importante dans son parcours dans la mesure où il reprend du service avec des tardifs au tour d’automne mais surtout, depuis cette année de grâce 2011, il jouera avec des pigeons de Joseph Thys de Warsage et la colonie de ‘’Holiguette’’ se distinguera jusqu’à devenir une ‘’pointure’’dans les deux créneaux choisis. Il serait injuste de ne pas mettre en évidence le rôle primordial joué par son épouse Maria, la préposée au grattoir, à la distribution de nourriture, à la préparation des enlogements, à l’administration. Elle est tout simplement indispensable voire incontournable. Elle maîtrise tout : le sanitaire, le nutritionnel, la méthode (on en reparlera). Outre son ménage et le jardin où tout est nickel, la colonie est entre ses ‘’mains d’or’’. Chapeau !   Madame se taille la part du … pigeon !

La colonie actuelle

Chez Hubert et Maria tout est minutieusement indiqué dans un cahier et chacun connaît les pigeons et maîtrise la méthode à la perfection. Le couple a opté pour deux créneaux, vitesse et petit demi-fond dans la mesure où il faut disposer de temps libre pour la famille parmi laquelle quatre petits-enfants (4 filles).

 Les pigeons Savelberg volent chaque année jusqu’au voyage avant Bourges, point final. Depuis 2011 donc c’est la colonie de Joseph Thys qui approvisionne le colombier à tel point qu’aujourd’hui à Charneux on compte 100% de J.Thys. Il n’y a pas de producteurs chez nos amis. Depuis sept ans, le couple Savelberg pratique le veuvage total et continuera de la sorte avec 48 sujets (en période hivernale et en saison de jeu). L’équipe de jeu compte donc 48 pigeons (12 vieux mâles et 12 vieilles femelles) ainsi que (12 mâles yearlings et leurs compagnes, 12 femelles yearlings). Chaque année, on se limite à ce nombre et rien ne changera. L’équipe est accouplée le 1er janvier et tous les couples élèvent deux jeunes. Dès que la progéniture atteint douze jours, un jeune reste avec le mâle, l’autre est évacué avec la femelle dans le colombier des femelles.Dès le 1er mars,l’équipe de jeu est au veuvage (mâles et femelles des deux catégories reines).Ils seront joués suivant le système appelé ‘’veuvage total’’,aucun pigeon inutile chez Hubert et Maria.Les mâles des deux catégories sont hébergés dans le même compartiment et chaque sujet dispose d’un casier.Ils sont libres. Quant aux femelles,elles sont dans un compartiment voisin séparé par un corridor.Elles disposent de planchettes. Sachez que tous les pigeons volent au colombier jusqu’au 31 décembre ,jour avant les accouplements. Tous reprendront prudemment les volées lorsque les jeunes seront sevrés. Dès le mois d’avril,deux volées quotidiennes d’une ½ heure sont au programme. Le matin,les mâles de 6h1/2 à 7h,les femelles de 7h à 7h1/2.La deuxième volée a lieu l’après-midi,les mâles de 14h30’ à 15h et les femelles de 15h à 15h30’.Strict respect des horaires durant la saison de jeu qui s’étale du 15 mars au 15 septembre.La société choisie est l’Avenir de Herve,la plus importante et la plus fréquentée de la province de Liège avec celle de Visé.Au tour d’automne la colonie Savelberg se rend à Visé.Lors de l’enlogement,les deux sexes sont réunis pendant un laps de temps qui varie entre 3/4 h. et 1h.

Les pigeonneaux

Ils sont joués au naturel dans un colombier situé de l’autre côté du jardin.Ils disposent de petites cases.Parmi les quarante jeunes de l’année,Hubert conserve 12 mâles et x femelles.Jamais le nombre de voiliers pour l’équipe de jeu ne dépasse 48.

Les volées de cette catégorie ont lieu juste après celles des femelles.

Nutritionnel

Confiance est accordée aux mélanges Versele notamment le Gerry distribué pendant trois jours et le sport jusqu’à l’enlogement en saison de jeu.Dès la mi-septembre le mélange mue est la pitance des favoris sélectionnés.Les produits complémentaires utilisés sont ceux du Dr V.Schroeder. Chaque semaine,les graines sont agrémentées durant un à deux jours de levure de bière et d’huile d’aïl. Le lendemain de la rentrée des concours,vitamines Tollyamin Forte.Quant à la boisson,en permanence de l’eau pure,jamais rien dans l’eau ,pas même du vinaigre de pommes. Notez encore que le vétérinaire inocule les trois vaccins à toute la colonie et qu’il est consulté trois à quatre fois chaque année.

Les cures

Pendant la saison de jeu,une cure’’tricho’’ est administrée durant deux à trois jours toutes les trois semaines.Aucune autre cure depuis plusieurs années.Il est important de signaler que toute l’année, jour et nuit, les baies restent ouvertes malgré l’exposition Nord.

La sélection

Elle se fait exclusivement sur base des résultats de chacun des sujets exploités.La colonie Savelberg ne rentre aucun palmarès.Le sport colombophile est pratiqué par le couple tout simplement par plaisir,par amour de leurs amis coursiers et dans un climat de parfaite sérénité…de l’amateurisme pur.

Résultats partiels obtenus en 2017

Gedinne : 146 Vx 1,2,5,17,18,19,20….  (11/26)

                 153 Yls 1,9,23,25,26,27…  (11/18)

Disy :  246 Vx 4,12,14,22,26,27,29… (17/24)

           323  Yls 7,14,26,…  (14/18)

Trelou : 222 Vx 5,6,7,12,14,15… (16/24)

             212  Yls 3,5,6,7,8,10,14,15…  (13/18)

Trelou : 273 Vx 1,7,9,13,14,16,17,19….(14/21)

              212 Yls 7,9,10,18,31…      (11/17)

Nanteuil : 219 Vx 3,5,6,10,11,15…  (13/18)

                 165 Yls 2,6 ,7,…    (9/16)

Andrezel : 199 Vx 3,5,10,11,12,15,16,23,24…(13/17)

Disy : 171 Vx 5,… (2/4)

          375 Yls 6,8,9,12,14,20,36…(16/18)

Auxerre : 175 Vx 2,6,9,16,19,24,25…(11/17)

Trelou : 164 Vx 2,4,22…(3/4)

              367 Yls 2,3,7,8,13,25…(10/18)

Lorris : 145 Vx 6,8,9,10,11…(7/13)

Trelou : 73 Vx 12,15…(2/4)

             284 Yls 2,3,11,34,35…(10/18)

Chalons : 112 Vx  1,16   (2/4)

Auxerre : 124 Vx 12,14,16,17,19,23…(7/13)

Ici,je vous ai présenté les résultats des 13 premiers voyages de la saison.Il reste 24 voyages non répertoriés qui sont de la même qualité.Toutefois, parmi ces 24 autres voyages,on compte 6 fois le 1er prix, 6 fois le 2ème, 5 fois le 3ème  et 52 fois dans le top 10 . Sur l’ensemble de la saison,on répertorie 480 prix soit une moyenne de plus de 60% toutes catégories confondues.

Quittons ‘’Holiguette’’

Lorque vous pénétrez dans la propriété et dans le corps de logis,tout y est parfaitement ordonné et plus que nickel. La griffe de Maria est passée par là.Ce petit bout de femme assure la gestion en compagnie de son mari qui ne tarit pas d’éloges à l’égard de sa muse mais aussi … fée du domaine.Maria agit avec compétence et une efficacité hors du commun.Les résultats obtenus sont révélateurs de l’excellent choix des origines ‘’made in colombier Joseph Thys’’ et des créneaux pour lesquels la colonie a opté.Hubert et son épouse tiennent à remercier le champion de Warsage pour sa générosité et son honnêteté. Félicitations aux deux gestionnaires pour leur brillante saison 2017 qui est à l’image des précédentes et très probablement des saisons futures. Cordial merci pour le chaleureux et aimable accueil.Que la saison 2018 qui frappe à nos portes vous apporte santé ,succès sportifs et réalisation de tous vos désirs !

KSM