En visite chez la présidente de "LA COLOMBE JOYEUSE" Michèle VAN BAEL.

Ne dites pas trop vite ...c’est à nouveau une femme !

C’est par une belle journée que j’ai rendu visite à la firme TOULET-VAN BAEL à Anderlecht.  C’est un beau bâtiment où on trouve les plus beaux trophées et d’autres attributs pour récompenser les vainqueurs dans plusieurs sports. La firme TOULET-VAN BAEL est connue en dehors de nos frontières pour ses créations magnifiques. Ils sont les fournisseurs du soulier d’or, du vélo de cristal, du soulier d’ébène et d’autres magnifiques trophées.

C’est là que j’ai rendez-vous avec Michèle Van Bael, la présidente de peut-être la plus vieille société du pays. Dans le monde colombophile, le nom VAN BAEL est réputé grâce au papa de Michèle ; Dany Van Bael, qui a précédé sa fille comme président de LA COLOMBE JOYEUSE.   

VAN BAEL 1

Coup d’œil sur l’histoire de la Colombe Joyeuse.

En 1876, "LA COLOMBE JOYEUSE" a été fondée par Messieurs MARTENS, VAN DAMME et TOULET.  Leur premier local se trouvait au Parnassusberg et après dans la Vlaanderenstraat à Bruxelles. Après la guerre, ils ont déménagé du côté de la Grand Place, dans la Borgvalstraat. Mr. JANSSENS, qui fut un des premiers président de la RFCB, devint le président de la "Colombe Joyeuse".  Après, ce fut Mr.STASSART, suivi plus tard par Mr. WARZEE (Mr.WARZEE fut le fondateur de l’"AIR PIGEON", après la 2ème guerre mondiale, organisateur du transport des pigeons par avion).

En 1926, la société reçut le titre de "Royal".

En 1931, dans le giron de la Colombe Joyeuse,  l’Entente Belge fut fondée par Mr. MARTENS.  Cette société devint l’organisatrice des concours nationaux.

En 1928, Mr.WARZEE et Mr. MARTENS furent aussi les fondateurs du service d’informations colombophiles à la radio. La première émission eut lieu à Pâquez en 1929.  Chaque émission durait +- 1 minute et traditionnellement c’était toujours avant les informations.  Le présentateur donnait les conditions météorologiques sur les lignes de vol et il annonçait les heures de lâcher.  Depuis quelques années, on a supprimé ces communiqués et les amateurs trouvent les informations nécessaires à la télé.

En 1958, Georges DE PADUWA devint président de la Colombe Joyeuse. Le 1 juillet 1962, eut lieu le premier concours de Pau avec une nouvelle formule révolutionnaire, en partageant la Belgique en 3 zones (l’ouest, le centre et l’est) et chaque amateur pouvait participer avec un nombre de pigeons limité.  Lors de ce premier concours, il y avait 680 pigeons.

En 1966, Pau a été reconnu comme concours international.

En 1970, Mr. GOFFIN devint président et cela jusqu’en 2000.  Depuis ce moment, Dany Van Bael fut le président de cette société historique.

En 1975, la « Colombe Joyeuse » organisa la Coupe d’Europe.  Cette prestigieuse compétition se dispute sur les 5 concours internationaux : Pau – Barcelona - St Vincent – Marseille - Perpignan avec le premier marqué, les deux premiers marqués et le plus grand nombre de prix avec les 5 premiers marqués.

Dany était un novateur qui avait toujours des nouvelles idées et son seul but était de servir la colombophilie et de donner plus de plaisir aux amateurs.

Revenons à 2013. Le papa de Michèle étant décédé et on avait besoin d’un nouveau président pour la Colombe Joyeuse.  D’abord, la famille Van Bael contacta Mr.Roger Geysen.  Ce dernier décida que le nom Van Bael devait rester uni au nom de la Colombe Joyeuse.  Alors, on décida que Michèle serait le nouveau président. A ce moment, elle avait déjà un peu d’expérience concernant le travail de cette organisation. Avec son mari, Luc Van Den Haute qui était depuis des années le secrétaire, elle s’occupait déjà de plusieurs tâches ; l’administration et l’organisation de leur fête et d’autres choses dont nous, comme profanes, n’en avons pas la moindre idée.  On peut dire que depuis des années, Michèle participait activement à la vie de la Colombe Joyeuse. Dany était un homme du peuple qui s’entendait avec tout le monde et comme son comité travaillait bien, il pouvait s’occuper à 100% des choses où il excellait ; innover pour rendre service à la colombophilie.

Il fut aussi l’organisateur du concours contre la montre du Mont Ventoux. Demandez au tandem PHILIPPENS P & P, comment ils se sentaient après avoir remporté leur victoire en 2003. Leur pigeon remporta le premier prix avec une avance de 20 minutes et en plus il remporta 17000 euro!!   Cette super colonie avait déjà rempoté cette épreuve en 2002 avec un prix de 25000 euro.  On avait lâché  139 pigeons de 114 amateurs à partir de 6h55.  O on peut dire que Dany Van Bael avait le nez pour innover avec succès en colombophilie.

Dany n’a jamais eu peur de faire un stunt.  Un exemple : un jour, il décida que ce serait fini de leur fête annuelle, où la plupart venait pour bien manger, prendre leur trophée et le lendemain, tout était oublié. Dany voulait autre chose.  Croyez le ou pas mais il voulait faire sa fête dans une grande tente du cirque d’Alexandre BOUGLIONE, qui était installé dans le parc de Laken chaque année. Alexandre Bouglione était un bon ami de Dany, mais les agendas ne correspondaient pas,  autrement on aurait eu une grande fête avec des papas, des mamans, des grands-pères et grands-mères et des enfants à la fête de la Colombe Joyeuse!

Une autre fois, il avait eu l’idée lumineuse d’organiser un concours dans les 4 directions où le vainqueur gagnerait une voiture avec une belle étoile et le titre du concours serait; l’étoile des étoiles. Hélas, cette magnifique idée n’a pas pu être réalisée car entretemps, Dany est tombé malade et peu de temps après, il est décédé.

La Colombe Joyeuse a toujours aidé les malheureux.  Parfois certains amateurs se demandaient pourquoi on utilisait l’argent pour aider les œuvres.  Je vais vous raconter une anecdote.  A un certain moment, il y a eu une situation dans laquelle l’ancien président G. De Paduwa, avait probablement outrepassé ses compétences et on voulait supprimer le concours de Pau. L’ancien ministre, Mr.Vranckx, a négocié pour annuler cette mesure mais a une condition ; chaque année, on devrait verser une partie des profits du concours de Pau, à des oeuvres.  Depuis les années 70, les profits de ce concours sont distribués à des œuvres de charité.

VAN BAEL 3

Revenons à Michèle..

On ne peut pas ignorer que Michèle a hérité des gènes de son père. Cela dans les affaires, qu’elle fait avec son mari Luc et sa maman mais aussi dans le monde colombophile. 

Aves Messieurs Rans, Vandeputte, Barbaste et les amateurs du Club Pallois de Pau, on a organisé un concours contre la montre sur Blois pour lequel on a formé des tandems d’amateurs français et belges.  Les pigeons sont lâchés individuellement comme dans le temps au Mont Ventoux. Bien sûr, la participation est limitée mais c’est un beau défi et après une belle fête.

Après le décès de Mr.RANS, le fondateur de l’Union Brabançonne, et de Dany Van Bael, l’ancien président de la Colombe Joyeuse, ce concours contre la montre a été baptisé comme Grand Prix RANS -VAN BAEL, en l’honneur de ces deux maîtres du sport colombophile.

A ma question : « Comment réagit-on  à RFCB vis-à-vis d’une présidente ? »  Michèle me répond franchement et comme c’est un monde principalement masculin, sa réponse est une surprise.  Jusqu’à présent, elle n’a jamais eu le sentiment qu’on n’écoute son avis concernant les sujets dont on parle aux assemblées sportives.  En plus, elle pense qu’on apprécie son travail pour le sport à la RFCB et à aucun moment, elle n’a eu le sentiment qu’on souhaite mettre le holà à quelque chose.  Pourtant, ces dernières années, il y a eu un peu d’opposition du côté hollandais, à cause des frais trop élevés.

Michèle peut dire, que cet argent n’a jamais été mis de côté. La "Colombe Joyeuse" a toujours voulu garder le caractère prestigieux du concours de Pau et l’hommage annuel aux vainqueurs a toujours été prestigieux. Sous la pression des pays voisins, ces frais sont passés entretemps de 15 à 5 euro.

Au contraire d’autres organisations, Michèle est capable d’avoir une certaine flexibilité et cela a été prouvé cette année au lâcher de Pau.  En plus de son mari Luc, elle est entourée de personnes qui ont le know how nécessaire pour donner les infos correctes, surtout au niveau météorologique. Cette année, les conditions météorologiques étaient bonnes à excellentes sur la ligne de vol mais on ne pouvait pas lâcher à Pau à cause du brouillard.  Les habitués sur place savaient que ce ne serait pas vite dégagé et pour ne pas faire des compromis du lâcher, on a décidé d’aller à Mont de Marsan, juste devant de la montagne qui empêchait le brouillard de se lever.  Le concours s’est bien déroulé et tout le monde a été content.  C’est la preuve d’une symbiose parfaite entre le président et son comité.

Chère Michèle, pour moi ce fut un honneur de vous rencontrer. Vous êtes un exemple pour beaucoup. La discrétion dans votre rôle de présidente vous honore et vous savez mettre en avant les qualités des membres de votre comité.

Michèle, madame la présidente, félicitations pour tout que vous avez déjà réalisé  et soyez sûr que Dany, votre papa, vous regarde admiratif.

Bien à vous et je souhaite encore beaucoup de succès à "la Colombe Joyeuse" avec laquelle vous vivrez encore de beaux jours.

   de ket

      

VAN BAEL 5VAN BAEL 6