Deux victoires provinciales pour Simon Vanvinckenroye de Cras-Avernas (Hannut)

1° & 2° Provincial liégeois Bourges Pigeonneaux et 1° Provincial liégeois Argenton Vieux !

vanvinckenroye 1 

Du haut de ses 11 ans …

La colombophilie est une passion qui se transmet, bien souvent, de père en fils ou en fille. Pierre (le père) et Simon (le fils) en sont encore un bel exemple.

Pierre VANVINCKENROYE, enfant, habite dans la ferme de ses parents située dans le village de Cras-Avernas près d’Hannut. Nous sommes dans le milieu des années 70, et ce village comporte pas moins de 15 amateurs colombophiles. C’est ainsi qu’à l’âge de 11 ans, Pierre reçoit quelques pigeons adultes de deux amateurs de Cras-Avernas. Deux petits pigeonniers sont aménagés au dessus du porche d’entrée de la ferme en carré. Pierre construit sa petite colonie. Les soins à l’époque sont simples : les pigeons sont nourris au moyen de froment, de chanvre et de grit. Le jeune Pierre part en vélo entraîner ses pigeons jusqu’à la ville de Hannut située à 5 km de la ferme, en superposant deux paniers maintenus au moyen d’un élastique sur le porte-bagage. Les pigeons profitent ensuite d’entrainements en Belgique organisés par la société locale du café de Cras-Avernas, avant de voler les petites étapes de vitesse. Pierre joue ainsi pendant 3 années, puis à l’âge de 14-15 ans, il arrête ce sport pour se consacrer à fond à l’athlétisme.

Simon naît en 1992. Il grandit dans la même propriété rurale que Pierre, la « ferme de la Bosquée », magnifique ferme en carré qui date de 1764 et qui dépendait de l’abbaye du Val Notre Dame à Antheit. En 2003, à l’âge de 11 ans (aussi), Simon s’intéresse aux pigeons. En effet, comme dans toute ferme, un bon nombre de pigeons non bagués ou égarés ont élu domicile dans le porche de la ferme. Et un voisin de la ferme, Jean-Pierre GILLARD, est colombophile. A la moindre occasion, Simon saute sur son vélo pour se rendre chez l’ami colombophile. Simon décide alors de soigner, dans le petit pigeonnier du porche d’entrée de la ferme, les pigeons non bagués. De ces invités, il élève et bague ses premiers jeunes. Du haut de ses 11 ans, c’est parti pour le jeune amateur qui décide de gérer seul sa petite colonie ! En 2004, Simon reçoit quelques jeunes de son voisin Jean-Pierre GILLARD, joueur de vitesse et demi-fond. Cette année-là, il se lance et joue 6 pigeonneaux à la société de Lens-Saint-Rémy, jusqu’à l’étape de Melun. En 2005, il reçoit des jeunes notamment d’Arsène LINDEKENS et de Filip HERBOTS. Et c’est plutôt bien parti, le premier concours de la saison (étape de Villers-la-Tour, 96 km) se déroulant avec une victoire sur près de 500 pigeonneaux (lâché liégeois). Le vainqueur, qui était déjà le favori de Simon avant le début de la saison de jeu, « un tout blanc » me dira-t-il, s’était pourtant perdu lors du dernier entrainement deux jours plus tôt et était rentré tard le soir. C’est ainsi que sur les sept premiers concours, Simon fait quatre prix de tête, notamment avec ce même pigeon blanc. Lors de la huitième étape de vitesse (Trelou), les pigeons sont lâchés par un temps caniculaire et le concours est très dur. Simon se classe néanmoins encore 1° sur près de 3.000 pigeonneaux avec le « 65 » (lâché liégeois). Mais ombre au tableau : le favori blanc n’est pas de retour. Le soir, Simon reçoit un appel téléphonique d’un monsieur d’Elsenborn : le « blanc » est rentré dans un appartement par la fenêtre, et se repose dans une cage dans le salon, où il est soigné avec des spéculoos et de l’eau. Simon jouera son blanc jusqu’à l’âge de deux ans. La saison 2005 se clôture très bien, la femelle LINDEKENS « 52 » se classant 2° As-pigeon Jeune RFCB Vitesse. La saison 2006 emboîte le pas à la précédente, le « 65 » se classant 1° As Vitesse Yearling à la société de Lens-Saint-Remy. Les saisons 2007 et 2008 sont difficiles, car Simon perd beaucoup de pigeons aux entrainements et joue avec une très petite équipe. En 2009, Simon obtient un travail d’étudiant comme soigneur dans le loft HERBOTS à Halle-Booienhoven, durant les mois de juillet et août. Il y sera soigneur durant quatre années consécutives. Ces années-là, il n’a pas beaucoup l’occasion de jouer ses propres pigeons, n’étant pas très présent à Cras-Avernas durant la saison de jeu. Toutefois il renforce sa colonie au moyen d’œufs et de pigeonneaux issus des voyageurs de ce loft de renommée. La saison 2012 est abordée avec une équipe forte d’une vingtaine de voyageurs et d’une cinquantaine de jeunes. Et parmi les Yearlings se trouve un champion : le vainqueur provincial (liégeois) sur l’étape de Bordeaux (Agen), malgré une météo caniculaire (1° provincial – 15° national – 20° international). Les pigeons ont été lâchés à 07h30 et le vainqueur s’écrase, telle une fusée, sur le toit à 17h39. Vidé de forces, il restera cinq longues minutes sur le toit avant d’être constaté. Il sera néanmoins constaté avec 10 minutes d’avance sur le deuxième provincial. Le père de ce crack est un pigeon HERBOTS (d’origine GRONDELAERS x fille de l’As pigeon RFCB Demi-Fond PICADILLY’01), la mère est une DENO-HERBOTS (d’origine VERBRUGGEN). Notons que Simon n’a que 20 ans ! D’avril à novembre 2013, Simon travaille à temps plein comme soigneur dans le loft DENO-HERBOTS à Leefdaal, aux côtés de Jean D’HAESELEER. Cette année-là, le jeune colombophile aura de nouveau peu l’occasion de jouer ses propres voiliers à la ferme. Il introduit, par contre, un certain nombre d’œufs DENO-HERBOTS. Il reçoit également, via Jean D’HAESELEER,  deux femelles adultes de Michel VANLINT de Zoutleeuw et une dizaine de jeunes de Jean GOCHET de Schepdaal. Certains de ces nouveaux pigeons étant destinés à la reproduction, ils resteront tous en volière durant une année afin de se développer au mieux. En automne 2014, Simon procède alors à un tri sévère de ces pigeons, aidé par René LEGROS de Verlaine que Simon tient particulièrement à remercier. Une équipe d’éleveurs est ainsi reconstituée. En 2015, notre jeune ami se renforce encore avec des œufs et des jeunes de René LEGROS, ainsi que des œufs des voyageurs de Roger PIERRE de Pécrot et des œufs des producteurs d’Ulrich LEMMENS de Balen. En 2016 et 2017, Simon joue quasi exclusivement les pigeonneaux, et il réalise un nombre remarquable de prix à chaque étape de vol !

vanvinckenroye 2 

La saison 2017

Momignies

05 juin

Namur Nord

50-51-52-53 …

346 jeunes

25 prix / 71 eng.

Momignies

05 juillet

Loc. Lens St Remy

5-9-14-15-16-17-18-19-20 …

228 jeunes

34/59

Dizy

08 juillet

Namur Nord

11-45

351 vieux

2/6

11-12-13-15-16-27 …

524 jeunes

41/55

Trelou

15 juillet

Namur Nord

20-28-35 …

342 vieux

5/6

4-5-8-9-10-11-12-13-14-15-16 …

439 jeunes

30/57

Sezanne

29 juillet

Namur Nord

5-6-7-8-11-13 …

438 jeunes

30/57

Bourges

06 août

Loc. Forville

12-20

111 yearlings

2/6

1-2-12-14 …

245 jeunes

13/30

Prov. liégeois

1-2 …

1.129 jeunes

9/30

Sourdun

05 août

Namur Nord

23

145 vieux

1/1

3-4-13-14-21 …

237 jeunes

16/28

Dizy

13 août

Namur Nord

1-2-3

162 vieux

3/4

1-2-3-4-5-6-7-8-9-10 …

1.589 jeunes

60/83

Trelou

18 août

Namur Nord

9-25-26-27-28-29 …

892 jeunes

27/43

Vierzon

19 août

Loc. Forville

1-11

45 vieux

2/4

5-10-11-12 …

96 jeunes

12/36

AWC

16 …

1.104 vieux

2/4

34-83-91-93 …

2.258 jeunes

22/36

Sourdun

26 août

Namur Nord

21-22-29 …

683 jeunes

12/53

Argenton

26 août

Loc. Forville

2-11

26 vieux

2/3

3-7-13-16-20 …

106 jeunes

8/24

Prov. liégeois

1

61 vieux

1/3

Dizy

01 sept

Namur Nord

1-6-17

124 vieux

3/3

15-16-17

909 jeunes

35/58

Momignies

08 sept

Namur Nord

 

426 jeunes

12/19

Momignies

15 sept

Namur Nord

 

512 jeunes

38/63

Dizzy

22 sept

Namur Nord

27-28-29-30 …

633 jeunes

40/60

Dizzy

30 sept

Namur Nord

14-15-16-17-18-19 …

435 jeunes

31/54

 

Une saison 2017 qui brille avec deux victoires provinciales sur Bourges Pigeonneaux et Argenton Vieux !!

C’est donc sans surprise que Simon est proclamé As Pigeon Pigeonneaux et 1° au plus de prix, à la société de Lens Saint Remy.

 vanvinckenroye 3

Les vainqueurs provinciaux

Mâle 1118217/17 – 1° Prov. Bourges Pigeonneaux’17 – a fait 7 prix sur 11 concours en 2017

Père : NL 09-1191292 W.A. DE BRUIJN

Mère : BE 13-1012662 DENO-HERBOTS

Mâle 1118226/17 – 2° Prov. Bourges Pigeonneaux’17 – a fait 9 prix sur 13 concours en 2017

Père : BE 09-2020571 TOURNELLE Davy

Mère : BE 13-2196910 DENO-HERBOTS

Femelle 1132439/16 – 1° Prov. Argenton Vieux’17 & 8° Prov. Châteauroux’16

Père : BE 12-2075103 VANLINT Michel

Mère : BE 12-1040969 DENO-HERBOTS

 

Les installations, les soins et le jeu

En 2011, Simon abandonne les deux petits pigeonniers installés dans le haut du porche d’entrée de la ferme, pour des colombiers de jardin. Les voyageurs sont ainsi logés dans 4 compartiments et deux volières, le tout sur 12 mètres de long, à l’extérieur de la cour de la ferme sur une petite esplanade bien orientée et ensoleillée. Les reproducteurs sont hébergés dans deux compartiments situés à l’intérieur de la cour.

La saison de jeu 2017 fut abordée, comme la précédente, avec une centaine de jeunes. Notons que depuis deux années, Simon perd très peu de pigeonneaux au toit ou aux entrainements. Il faut dire que les voiliers sont bien entrainés : ils se rendent 10 à 15 fois entre 5 et 40 km (Floreffe) avant de partir avec la société. Pour transporter ce contingent, Simon s’est équipé d’une remorque dans laquelle il peut disposer neuf paniers pouvant contenir chacun une vingtaine de pigeons.

Une fois que les concours ont commencé, les voiliers volent chaque week-end, du premier au dernier concours. L’objectif de Simon est clair : être prêt pour le Bourges national Jeunes début août ! Chaque semaine la veille de l’enlogement (donc le mercredi ou le jeudi), les pigeons sont entrainés à Mettet (57 km).

Les pigeonneaux sont joués ensembles (mâles et femelles) lors des premiers concours, c’est-à-dire jusqu’à la mi-juin. Durant cette période (mars à mi-juin), ils sont obscurcis de 18h00 à 08h00 et la volée quotidienne se fait à 14h00 pendant 1h30. Ensuite mâles et femelles sont séparés, et à ce même moment Simon arrête l’obscurcissement. La fin de l’obscurcissement se fait en principe six semaines avant l’étape attendue de Bourges national, pour que la forme monte. Les jeunes mâles et femelles sont alors joués avec le système de la porte coulissante. La volée quotidienne des mâles a lieu à 10h00 et celle des femelles à 14h00. Lors des entrainements du mercredi ou jeudi, les casiers sont ouverts et les plateaux sont installés, et les mâles et femelles sont lâchés ensembles. Au retour, les couples restent ensemble une heure, puis ils sont séparés. Ils ne se voient plus ensuite avant le retour du concours du week-end. Fin de saison, après les concours nationaux, il arrive que les voiliers volent le samedi et le dimanche.

Simon soigne ses athlètes avec les mélanges de nourriture BEYERS PREMIUM (élevage, VANDENABEELE et KOOPMAN) et les produits complémentaires tels les électrolytes et Probac C-M-K du Dr BROCKAMP.

En fin de saison, au mois d’octobre, Simon procède à un tri sévère : les jeunes qui sont sortis du lot (4 ou 5 couples) sont placés à la reproduction, le reste est vendu ou tué. Une cure d’une semaine de DOKAMOX est administrée aux éleveurs (pour la mue et contre la Parathyphose). Fin novembre, il ne reste donc plus que les éleveurs qui passeront l’hiver dans les installations de Simon. Une fois les pigeons triés, ils sont vaccinés contre la Paramyxovirose puis reçoivent une cure de vitamines durant une semaine. Trois semaines après avoir été vaccinés, soit à la mi-décembre, ils sont accouplés. Pendant le couvage, les éleveurs reçoivent une cure de sept jours contre la Trichomoniase. Au sevrage en février, les pigeonneaux reçoivent un Spartrix. Au début de la saison, début mai, une cure de 10 jours contre la Trichomoniase est administrée aux jeunes. Durant la saison, Simon utilise les « gouttes jaunes » de Raf HERBOTS qu’il met dans le bec des voiliers tous les jeudis (désinfection des voies respiratoires), ce qui permet en principe de ne plus traiter contre la Trichomoniase pendant la saison de jeu …

… Saison de jeu 2018 qui approche à grands pas, et nous souhaitons déjà à Simon que cette saison soit tout aussi éblouissante que la précédente !!

 

Nathalie Gérard

 vanvinckenroye 4