Clément DELLEUR, Vaux-sous-Chèvremont

1er/236 EPR S1 Montélimar Vx.

12ème et 99ème/2820 Centre Est (2/3 eng.)

P1010690Delleur Cl. 1

L’homme

Agé de 79 ans, Clément Delleur est issu d’une famille de cultivateurs hutois. Les petits Delleur étaient, à une lointaine époque, six à gambader dans les prés de la ferme familiale. Clément, bambin, se complaisait à regarder virevolter les pigeons de son papa. Pénétrer dans les colombiers, à cette époque, était assurément un privilège très apprécié par Clément, un gosse dont l’esprit était perpétuellement en éveil, assoiffé de connaissances tous azimuts. Sachez encore qu’il vénérait son grand-père, un homme dont l’intelligence faisait l’admiration de tous. Le papa de Clément avait en 1927 fait son service militaire au colombier militaire de Vilvorde où il avait acquis de l’expérience eu égard à la gestion du cheptel ailé.Quant à Clément, la passion pour la colombophilie s’était enracinée dans son for intérieur. Le temps des amours arriva et il choisit comme dulcinée une … institutrice, fille du champion colombophile Joseph Dans de Mons-lez-Liège, un adepte qui remporta le trophée de l’Indépendante à plusieurs reprises. Il se maria même un mardi afin que ce jour … sacré … ne perturbe pas l’attente de ses favoris ni les éventuels enlogements. Il oeuvra pendant 30 années en qualité de chef d’équipe aux Etablissements Delbouille à Fléron où Clément bénéficiait d’une grande considération grâce à ses compétences professionnelles.

Sa carrière colombophile

Dès son mariage, il avait 23 ans, il joua avec des pigeons de son beau-père, origine Janssens d’Arendonck. Ses occupations professionnelles ne lui permirent pas de s’occuper de ses chers voiliers comme il le désirait mais le virus restait accroché à ses ‘’tripes’’. Dès la retraite en 1997 (il avait 59 ans)la rencontre du trieur René Bawin au local de Vaux-sous-Chèvremont fut providentielle. Il ne cessa et ne cesse toujours pas de suivre les précieux conseils de ‘’Maître René’’. Chaque année, René assurait la sélection des voiliers de Clément jusqu’à son décès. Aujourd’hui, Clément reste branché sur ce que son mentor lui a appris. Il bénéficie également de la compétence professionnelle de son fils Valéry, vétérinaire à Hamois et professeur à Namur. Toutefois, ajoute notre ami Clément, je n’abuse pas de médicaments suivant à la lettre les instructions de Valéry.

Sa colonie aujourd’hui

Elle compte deux couples de producteurs, des descendants de la vieille souche de Joseph Dans. Chaque année, j’achète quelques bons dans les sociétés tels ceux de G.Constant (Romsée), Joly (St Remy), Willems (Dalhem),Carpentier (Séroux-Mousty) et H.Halleux

Quant à l’équipe des voyageurs, elle se compose de six vieux, six yearlings et dix-huit pigeonneaux. Producteurs et voyageurs sont accouplés au début du mois de février. Ils élèvent tous deux jeunes. Clément laisse repondre les femelles et couver dix jours avant de découpler (système hérité de son beau-père). Les pigeonneaux sont libres, il les joue naturellement, donc, pas d’occultation.

Côté nutritionnel, il distribue un mélange dépuratif en début de semaine. Ensuite, c’est du Hoebreghts ou Paloma voire Versele ou Mariman suivant ce qu’il achète au moulin Renard.

Chaque jour, une volée d’une heure est autorisée le matin de 7h30 à 8h30. A la rentrée de la volée, une poignée de féveroles est distribuée au groupe et chaque voilier reçoit une cuillère à soupe de mélange. Après 20 minutes, il vide les pots et distribue les graines restantes aux femelles.

Son fils surveille la colonie. Au bout de trois semaines, il reprend quelques sujets à Hamois, les examine puis les relâche (entraînement de 50km). Jamais de cure aveugle. Notons encore que les voiliers de Clément sont vermifugés de façon homéopathique deux fois l’an.

Son crédo : élever, jouer, tuer ! Son créneau préféré est le grand demi-fond. Il avoue ne pas aimer attendre. Pourtant, sa performance au concours de Montélimar (ligne du Rhône) constitue une preuve qu’il dispose de pigeons capables de briller dans les concours de fond.

Delleur Cl.2

Le vainqueur provincial de Montélimar : 1113590/14 Surlet

P. : pig.de Pol Aerts (Grivegnée)

M. : fem. de Claudy Collard (Oupeye)

Le pigeon avait volé jusqu’à Nevers avant Montélimar. Clément ne garde aucun résultat, il joue exclusivement pour le plaisir.

Le pigeon Delleur a parcouru les 676,486km à la vitesse de 1116,19m/m après 10h06’04’’ de vol devançant sur le podium le pigeon de Jos.Schmitz de Baelen 1114,78m/m et celui de Jos.Thys Sacré 1103,25m/m.

1er et 10/286 Prov.liège ; 2,22/701 L.N.L. ; 8,68/1732 CFW. ; 18,99/2820 C.E.  (2/3 eng.).

Quittons notre ami Clément

Amateur dans le sens le plus noble du terme Clément trouve dans le sport colombophile un dérivatif et l’occasion de faire la causette avec les copains du local de Chênée. Très actif malgré ses 79 ans, il garde bon pied bon œil malgré qu’il a surmonté l’attaque d’un cancer voici plusieurs années. C’est un homme de caractère, lucide qui ose dire ce qu’il pense. Il constate l’effet néfaste des querelles d’hommes. Souvent, il pense à son papa qui disait : « La méchanceté marche avec l’imbécilité ». Notre sport est tué par les opportunistes et les êtres avides de pouvoir et d’argent. Notre Clément considère qu’il fait partie de la masse, ceux que l’on appelle à tort ‘’les petits’’. Ceux-là sont pourtant l’épine dorsale de notre sport. Nous avons le devoir de les mettre à l’honneur. Protégeons-les ! Félicitations pour cette belle performance et les nombreux premiers prix remportés au local mais aussi pour ton état d’esprit remarquable.

K.S.M