UNE SUPER SAISON DE FOND POUR YVAN EECKHOUT – RENAIX

UNE SUPER SAISON DE FOND POUR

YVAN EECKHOUT – RENAIX

Renaix: Si je me souviens bien, c’est l’auteur et le fondateur du tourisme dans le Sud,Est des Flandres ; Feu Omer Wattez qui a nommé Renaix la “Reine des Ardennes Flamandes”…et il avait raison. Renaix est vraiment un perle dans le paysage flamand, avec plusieurs forêts, le terrain favoris des promeneurs et cyclistes. Si vous n’avez jamais visité Renaix, vous devez le faire parce c’est vraiment beau.

Comment tout a commencé !

Nous sommes allés Beekstraat 37, chez le mandataire provincial et aussi secrétaire de l’Entente Belge ; Yvan Eeckhout. Malgré qu’Yvan a dû récupérer l’année dernière suite à un accident de vélo, il a réussi une de ses meilleures saisons. Ses fonciers ont eu la condition et ils ont remporté des prix de tête et des premiers prix.

Yvan, né à Nederzwalm, a suivi sa future épouse Brigitte à Renaix et en 1995, ils ont acheté leur maison. Le premier visiteur chez Yvan et Brigitte, fut Norbert Norman pour admirer leur achat. Pourtant, Feu Norbert n’avait pas d’intérêt pour la maison mais alla dans le jardin, regarda la position du soleil et il montra le grenier de la maison : “C’est là que vous devez construire vos colombiers” avait,t,il.  Il rentra dans sa voiture et repartit direction Knokke. Norbert était connu pour sa façon de dire ce qu’il pensait. Quelques jours plus tard, arriva un charpentier chez Brigitte et Yvan et il aménagea 5 grandes fenêtres dans le toit. Résultat : les pigeons ont pu déménager avant la famille Eeckhout.

Dès le début des années ’80, on jouait déjà le fond et le grand fond chez Eeckhout. La colonie était surtout basée sur des vrais voyageurs marathon : 60% des pigeons de Joost De Smeyter (Melden) et 40% des pigeons de Marcel Vandenabeele (Renaix), Filip Norman (Knokke), Chris Hebberecht (Evergem), Frank Howard (Nukerke) et Mark Gilbert (Angleterre).

Le producteur de base du colombier est le “King Joost” (B05,4332536) qui vient de chez Joost De Smeyter comme œuf et il remporta e.a. 3 National Irun 5.252p. – 145 National Tarbes ’08 dans 12.537p et 69 International Tarbes ’09 dans 12.849p..  Du côté paternel, c’est petit,fils du “Joost” (1 Internat. Perpignan Yrl ’03) et du côté maternel, petit,fils du “Perpignan King” (Curvers,de Weerd).

La saison 2014

On a commencé la saison 2014 avec une équipe de 30 vieux et 18 yearlings. Le jeu des femelles est aussi intéressant mais Yvan pense qu’il y a d’autres choses dans la vie que le sport colombophile et c’est la raison pour laquelle il se limite au jeu du veuvage avec les mâles.

La saison se termine avec le concours international Perpignan et les femelles restent dans les colombiers. Jusqu’à mi,novembre, elles peuvent couver plusieurs fois “à blanc”. Après elles déménagent dans les volières et les futurs yearlings sont amenés dans le colombier. Pas d’élevage en hiver mais pour les vieux veufs, il y a un premier accouplement mi,février. Les pigeons peuvent couver 8 jours et après tout est séparé et le veuvage commence. Quand les vieux veufs sont entraînés, les femelles peuvent rester pendant +, 3jours (mi,casier) pour que les mâles soient bien motivés pour faire les premiers entraînements. Les yearlings sont préparés de la même manière mais ils sont accouplés fin mars, début avril.

Les soins

Les veufs sont partagés dans 4 compartiments et Yvan essaie de jouer les pigeons du même colombier au même concours. Cela est plus facile pour soigner. Après 2 x vitesse, 2 x demi,fond et quelques concours de grand demi,fond, les pigeons partent en fond et en grand fond. Normalement, il y a toujours 2 weekends de repos entre 2 concours de fond, mais cela dépend de la condition des pigeons et des circonstances météorologiques.

Pour un joueur de fond, c’est important que les mâles continuent à manger et pour y réussir, Yvan utilise un système en 3 phases pendant la saison. Au début, il donne de la nourriture riche en albumens (récupération), après un mélange pauvre en albumens et les derniers repas, avant l’enlogement, un mélange riche en graisses (énergie). Normalement, il donne à manger à volonté mais la nourriture ne reste pas au colombier. Ils peuvent manger ce qu’ils veulent, mais à la fin, la nourriture est retirée. Les veufs sont nourris tous ensemble parce qu’Yvan pense que lorsqu’ils voient les autres manger, ils mangent plus !

Concernant les produits complémentaires, ils reçoivent des électrolytes (Electro Forte Herbots) après qu’ils sont rentrés et le lendemain (Electro Forte Herbots). Le lundi, la nourriture est humidifiée avec Herbial (Herbots) et sêchée avec BMT (levure de bière de Herbots) et de la poudre d’albumens Hemolyt,40 (Oropharma). Les autres jours, de la nourriture et de l’eau clair. Les 2 derniers jours avant l’enlogement, il ajoute les 4,huiles (Herbots) + Optimix (Herbots) sur la nourriture.

Tout est bien suivi au niveau médical mais il traite seulement les pigeons si c’est nécessaire. Yvan : “Pendant le mois de mai, je rends visite au vétérinaire Pascal Lannoo (Moen) et je suis ses conseils. Bien sûr, tous les pigeons sont vaccinés contre la paramyxo et les poquettes et pendant la saison, après chaque concours important, ils reçoivent un comprimé contre la tricho (De Weerdt). La saison dernière, j’ai donné une cure avec Soludox entre Vierzon et Limoges. Pour le reste, si tout va bien, je ne fais rien du tout.”

Du grenier au jardin

Yvan: “En 2007, l’année de ma retraite, le toit de notre maison et aussi les colombiers du grenier, ont été renouvelés. Suivant les normes d’isolation à l’époque, on a mis un sous,toiture et … l’aération du colombier n’étaient plus bonne. J’ai essayé plusieurs choses pour améliorer l’aération mais sans un effet important.  Alors, il y a 3 saisons, les veufs du grenier ont déménagé dans des colombiers dans le jardin. D’une année à l’autre, les résultats diminuaient. Entretemps, j’ai travaillé un peu dans les colombiers au grenier et surtout le placement de fils contre le vent, a eu un effet positif. Actuellement, mes pigeonneaux restent aux colombiers du grenier et peut,être, l’année prochaine, j’essayerai à nouveau un colombier avec des veufs dans le grenier… on verra”

Les pigeonneaux

Chaque année, il élève +, 80 jeunes pour jouer. Toute l’année, les mâles et les femelles restent ensemble et ils doivent voler +, 5 concours de vitesse. On ne parle pas d’une vraie sélection chez les jeunes.

L’avenir de la colombophilie

Yvan : “Comment je vois l’avenir de la colombophilie? C’est une question difficile parce que l’avenir n’est pas très réjouissant car le vieillissement de nos membres est un fait. Je ne pointe personne du doigt…c’est un “signe du temps”. Les jeunes familles modernes sont toujours trop occupées et il n’y a plus de place pour le sport colombophile. Je prends l’exemple de mon fils Hans. Il était très passionné lorsqu’il avait 10 ans. Il avait son propre colombier et je dois dire qu’il pouvait être fier de ses résultats. Il s’est marié et il habite un peu plus loin dans le village.  Il suit toujours le sport colombophile et pendant le weekend, il vient regarder les pigeons et pendant la semaine, il voit mes veufs s’entraîner de son jardin et il sait quand ils ont la bonne condition. Mais… il doit partir tôt tous les jours pour aller travailler et il doit prendre de son temps libre pour sa famille aussi ; alors, il n’y a plus de place pour les pigeons. Il y a de nombreuses familles qui aiment le sport colombophile mais elles n’ont pas assez de temps libre.

Ce que je vais dire maintenant, ne sera pas apprécié par beaucoup d’amateurs et peut,être que plusieurs me critiqueront mais j’ai peur des « enlogeurs de masse ». Comme mandataire, je reçois les résultats de plusieurs sociétés et quand je vois certains résultats, où de bons amateurs enlogent plus de 100 pigeons et détruisent le concours… je crains que cela ne soit certainement pas motivant pour les petits amateurs.” 

Résultats 2014

Vieux

VIERZON  , 17 mai :

Loc. 486 p. : 8 – 38 – 43 – 72 – 87 – 91 – 93 – 116 – 139 – 162 (10/14)

3 loc. 1.531 p. : 28 – 121 – 137 – 224 – 269 – 281 – 283 – 388 – 453 (9/14)

Interprov. 10.480 p. : 277 – 1146 – 1298 , …. (7/14)

LIMOGES , 31 mai :

Loc. 250 p. : 1 – 9 – 10 – 15 – 19 – 27 – 45 – 51 – 61 – 75 – 76 – 77 (12/14)

3 Loc. 945 p. : 4 – 25 – 27 – 37 – 49 – 66 – 127 – 145 – 178 – 236 – 237 – 242 (12/14)

D.H. 1.852 p. : 12 – 68 – 73 – 100 – 128 – 151 – 268 – 316 – 383 – 512 – 513 – 527 (12/14)

CFW 4.580 p. : 28 – 130 – 140 – 179 – 241 – 278 – 519 – 632 – 750 , ….. (12/14)

Nation. 18.390 p. : 202 – 915 – 976 – 1237 , …. (9/14)

CAHORS – 14 juin :

Loc. 86 p. : 4 – 10 – 14 – 18 – 22 – 28 – 29 (7/10)

3 Loc. 308 p. : 21 – 40 – 61 – 71 – 80 – 103 (6/10)

DH 732 p. : 82 – 142 – 187 – 196 – 218 (5/10)

CFW 2.418 p. : 243 – 426 – 559 – 584 , …. (7/10)

Nation. 7.140 p. : 906 – 1486 (2/10)

MONTAUBAN – 21 juin :

Loc. 94 p. : 1 – 4 – 11 – 15 – 18 – 21 – 22 – 24 – 28 – 31 (10/11)

3 Loc. 258 p. : 2 – 5 – 18 – 27 – 33 – 44 – 45 – 47 – 66 – 73 – 86 (11/11)

DH 548 p. : 7 – 15 – 41 – 58 – 66 – 94 – 96 – 98 – 124 – 139 – 162 (11/11)

CFW 1.713 p. : 6 – 15 – 62 – 102 – 125 – 183 – 187 – 190 , …. (11/11)

Nation. 5.935 p. : 43 – 193 – 529 – 751 – 875 , …. (8/11)

MONTLUCON – 21 juin :

Loc. 166 p. : 3 – 54 (2/2)

3 Loc. 519 p. : 16 – 172 (2/2)

DH 1.141 p. : 40 (1/2)

CFW 3.892 p. : 43 , 837 (2/2)

Nation. 14.230 p. : 406 (1/2)

LIMOGES – 5 juillet :

Loc. 131 p. : 7 – 24 – 27 – 32 , 43 (5/10)

3 Loc. 323 p. : 18 – 59 – 64 – 77 – 94 (5/10)

DH 677 p. : 30 – 103 – 110 – 128 , 176 (5/10)

CFW 1.851 p. : 31 – 135 – 149 – 188 – 286 , …. (7/10)

Nation. 7.221 d. : 724 , 1523 , …. (4/10)

ST. VINCENT – 11 juillet :

Loc. 45 p. : 1 – 9 (2/3)

3 Loc. 154 p. : 4 – 22 (2/3)

DH 233 p. : 7 – 30 (2/3)

CFW 702 p. : 11 , 51 (2/3)

Nation. 3.240 p. : 57 – 402 (2/3)

Internat. 11.388 p. : 144 – 1228 (2/3)

 

LA SOUTERRAINE – 12 juillet :

Loc. 73 p. : 1 , 20 (2/3)

3 Loc. 254 p. : 1 – 52

DH 674 p. : 2 – 169 

CFW 1.826 p. : 6 – 495

Nation. 7.176 p. : 18 – 1436

LIBOURNE – 12 juillet :

Loc. 62 p. : 2 – 7 – 8 , 16 (4/8)

3 Loc. 193 p. : 6 – 15 – 16 – 40  (4/8)

DH 416 p. : 15 – 30 – 33 – 82 (4/8)

CFW 1.183 p. : 40 – 69 – 72 – 162 , 280 (5/8)

Nation. 4.589 p. : 157 – 302 – 315 – 684 – 1084 (5/8)

BRIVE – 19 juillet :

Loc. 77 p. : 4 – 12 , 13 (3/5)

3 Loc. 236 p. : 18 – 40 – 41

DH 524 p. : 28 – 68 , 69

CFW 1.429 p. : 47 – 118 – 119

Nation. 5.286 p. : 342 – 728 , 729

TULLE – 1 août. :

Loc. 78 p. : 14 – 22 (2/6)

3 Loc. 255 p. : 38 , 67

DH 527 p. : 77 , 131

CFW 1.635 p. : 145 – 263 , 457 , 474

Nation. 5.976 p. : 942 , 1440

PERPIGNAN – 1 août. :

Loc. 90 p. : 1 , 2 (2/5)

3 Loc. 260 p. : 1 , 2

DH 518 p. : 6 , 7

CFW 1.681 p. : 10 , 11

Nation. 6.248 p. : 26 – 37

Internat. 17.965 p. : 49 , 67

Yearlings

GIEN – 7 juin : 799 yrl : 27 – 32 – 33 – 45 – 48 – 61 – 95 – 103 – 153 – 167 – 211 – 244 (12/18)

MONTLUCON – 21 juin :

Loc. 284 p. : 1 – 8 – 10 – 28 – 30 – 36 – 46 – 68 – 69 – 78 (10/17)

3 Loc. 705 p. : 3 – 27 – 30 – 71 – 74 – 89 – 112 – 149 – 154 – 169 

DH 1.627 p. : 6 – 67 – 74 – 209 – 216 – 264 – 322 – 465 – 483 – 514 

CFW 4.981 p. : 6 – 101 – 114 – 448 – 470 – 600 – 763 – 1110 – 1174 , 1282

Nation. 18.961 p. : 86 – 862 – 919 , …. (7/17)

LIMOGES – 5 juillet :

Loc. 85 p. : 1 – 2 – 3 – 5 – 12 – 13 , 20 (7/17)

3 Loc. 251 p. : 1 – 3 – 5 – 13 – 33 – 36 , 53 

DH 504 p. : 1 – 3 – 6 – 16 – 62 – 67 , 108

CFW 1.477 p. : 1 – 3 – 6 – 18 – 99 – 104 – 201 

Nation. 6.907 p. : 81 – 111 – 207 – 481 – 1200 – 1229 (6/17)

JARNAC – 27 juillet :

Loc. 71 p. : 3 – 4 – 10 , 23 (4/6)

3 Loc. 162 p. : 5 – 7 – 18 , 51

DH 386 p. : 11 – 15 – 31 , 89

CFW 1.086 p. : 18 – 24 – 54 , 171

Nation. 3.741 p. : 112 – 151 – 356 (3/6)

Stefan Mertens